Le printemps arrive bientôt, et en naturopathie, c’est la saison idéale pour pratiquer une détox (A LIRE → Détox de printemps : 5 cures pour retrouver la santé avant l’été). C’est l’heure d’évacuer les toxines emmagasinées pendant l’hiver (merci la raclette et les repas de fêtes) et de se nettoyer en vue d’une période de renaissance (comme la nature). Or, la détox n’est pas un acte anodin. Alors, je t’explique tout de suite pourquoi tout le monde ne peut pas faire une détox.

précautions détox

1) Force Vitale

La force vitale est l’énergie qui anime ton corps et qui lui permet de lutter contre les maladies, les désagréments ou la fatigue. Plus ta force vitale est grande, plus tu es en forme. Plus elle est faible, plus tu es fatiguée ou souvent malade. La force vitale, aussi appelée vitalité ou énergie vitale, correspond au « chi » des chinois.

Dans la détox, la force vitale permet au corps de mener à bien le processus de nettoyage des toxines, tout en gardant une certaine forme. Si tu fais une détox alors que ta vitalité est faible :
– ton organisme aura du mal à se désintoxiquer
– tu risqueras de t’affaiblir et de tomber malade
– tu seras fatiguée

Il vaut donc mieux éviter de faire une détox si tu n’es pas au top de ta forme ! Si tu souffres d’une pathologie spécifique, j’en parle au point n°4 !

2) Crise curative

La crise curative est un phénomène naturel qui a lieu durant la première moitié de la détox. Le principe ? Les symptômes que tu cherches à éliminer réapparaissent de façon plus prononcée pour finalement disparaître par la suite.

Par exemple, je suis actuellement en pleine détox du foie. Et bien, peu après le début de la cure, j’ai souffert pendant 3 jours de nausées et de maux de tête. Quelques boutons sont également apparus sur mon visage. Ce sont les symptômes typiques d’un foie en mauvaise santé. J’étais en fait en crise curative : les toxines sont relâchées dans le corps pour être éliminées. Cette mauvaise période est passée et je suis maintenant en plein de forme !!

Si cela fait longtemps que tu n’as pas fait de détox, que tu n’en as jamais fait ou que l’organe que tu veux détoxiquer est très intoxiqué, tu t’exposes à une crise curative qui peut être « violente ». Il faut donc y être préparée et peut-être réaliser la détox de façon encadrée (stage, accompagnement naturopathique,…) ou attendre d’être en vacances pour te reposer.

3) Détox & Repos

À ce propos, il est d’ailleurs très important de prendre soin de ton corps durant la détox. Ton organisme est soumis à un grand travail de nettoyage. Il faut donc éviter de le fatiguer davantage. Pour cela, il est essentiel :
– de se reposer et d’avoir un sommeil de qualité (le corps se régénère pendant la nuit).
– de manger légèrement (limiter les grands repas, la viande, les produits laitiers, les mauvaises graisses, le sucre).
– d’éviter les activités sportives intenses, en pratiquant plutôt une activité physique douce (marche, yoga, pilates,…).

Si tu ne peux pas mettre en place ces critères pour une raison quelconque (activité professionnelle, emploi du temps personnel,…), il vaut mieux éviter de te lancer dans une détox !

4) Femmes enceintes & pathologies spécifiques

Enfin, il est une partie de la population pour qui la détox doit être proscrite ou alors très encadrée. Ce sont les femmes enceintes ou les personnes souffrant d’une pathologies spécifiques (cancer,…).

Pour ces personnes, la détox pure et dure est à oublier, car elle expose le corps à un certain épuisement. Elle doit plutôt être envisagée comme l’adoption d’une alimentation saine & équilibrée : fruits & légumes frais, viandes blanches, poissons, plats maison (en limitant les produits industriels & sucrés, les mauvaises graisses, les produits laitiers de vache, etc.).

précautions détox
L’article t’a plu ? Épingle l’image sur Pinterest pour le retrouver !

Pour savoir quel organe détoxiquer, quelle cure choisir et comment la réaliser, c’est par ici :
Détox de printemps : 5 cures pour retrouver la santé ! <

Belle détox chère femme 🍍