L’hiver est en train de laisser la place au printemps. Et avec le froid et les repas de fêtes, voilà que nous avons accumulés des toxines (et des kilos). Mais le printemps arrive, les bourgeons pointent le bout de leur nez et la sève se remet à circuler dans les arbres pour faire éclore de belles feuilles vertes. La nature se refait une beauté, et pour nous aussi c’est le moment idéal de faire une détox pour retrouver la forme ! Voici donc 5 idées de cures pour retrouver la santé !

 

Quelle cure choisir ?

Chaque cure vise à drainer et détoxifier un émonctoire. Ce dernier est un organe d’élimination du corps. Il en existe 4 principaux : foie et intestin, poumons, reins et peau. D’autres émonctoires existent mais ils sont accessoires : utérus/vagin, muqueuses ORL, glandes (mammaires, salivaires, lacrymales).

Il faut donc choisir celle qui correspond à votre organe le plus « fatigué ». Comment savoir si votre foie ou vos poumons sont en mauvaise santé ? Je décrirai pour chaque cure les symptômes du fonctionnement anormal de l’organe concerné. Si plusieurs de vos émonctoires fonctionnent mal, drainez en priorité le foie et les intestins (s’ils font partis de la liste), les reins (s’ils font partis de la liste), puis les poumons et la peau.

Exemple: en lisant les informations ci-dessous, vous vous rendez compte que votre foie, vos poumons et votre peau sont en mauvaise santé. Et bien, drainez votre foie en priorité. Si c’est votre peau et vos reins qu’il faut détoxifier, privilégiez vos reins.

 

Précautions et conseils

Lorsqu’un organe est drainé, il est soumis à une fragilisation et devient plus poreux aux substances qu’il doit traiter. Vous ne devez donc pas apporter de toxines supplémentaires à votre corps. Une période de cure s’accompagne d’une alimentation la plus saine possible (légumes, fruits, céréales semi-complètes, protéines légères,…Alcool et tabac sont à proscrire) et d’une activité sportive douce (pour aider au drainage).

Lors d’une cure, vous pouvez ressentir, ce que l’on appelle en Naturopathie, une crise curative. C’est une aggravation des symptômes, avant leur disparition. C’est un phénomène naturel, comme la pluie avant le soleil.

Info: La naturopathie ne remplace en aucun cas la médecine allopathique. Elle est une médecine complémentaire à celle-ci. En cas de problèmes de santé ou de doutes, consultez votre médecin/pharmacien pour vous assurer que vous pouvez procéder au drainage.

 

La cure du foie

Symptômes foie fatigué

Pour drainer votre foie, vous pouvez utiliser :

→ Bourgeons de Genévrier (en magasin bio, car ceux en pharmacie sont trop dilués): 10 gouttes matin et soir, 20min avant le repas, à diluer dans un fond d’eau. Cure de 21 jours. Pause d’1 semaine et recommencer si vous en ressentez les besoins (non disparition des symptômes).

→ Plantes hépatiques : artichaut, romarin, radis noir, desmodium, fumeterre, pissenlit,… Il existe différents produits rassemblant plusieurs de ces plantes : Superdiet (« Quatuor Bien-être du foie » en ampoules), Nutergia (« Ergy Desmodium » en flacon). Vous pouvez aussi utiliser ces plantes en infusion : 1 c.a.c dans une casserole d’eau frémissante (pour une tasse).

Petite astuce : La stimulation du foie peut également se faire par l’application d’une bouillotte chaude sur le foie (sauf cas d’hépatite) et par la prise de bain chaud (20 minutes min). L’exercice physique est également bénéfique dans l’élimination des toxines.

infusion de romarin
Infusion de romarin (hépato-protecteur)

 

La cure de l’intestin (souvent associée au foie)

Symptômes intestin fatigué

Un mauvais état des intestins est souvent dû à une détérioration des parois intestinales et à un déséquilibre de la flore. Pour drainer vos intestins (en parallèle de la cure du foie), il existe :

→ Le psyllium blond en poudre (en magasin bio ou en pharmacie) : une fois par jour, mettre 1,5 c.à.s de psyllium dans 350mL d’eau, mélanger et boire. Durée de la cure : 1 mois, puis 2 ou 3 si besoin. Le psyllium blond aide au nettoyage des intestins et possède une légère action anti-inflammatoire. Le + : le psyllium blond draine les intestins en douceur (convient donc également aux femmes enceintes). Le – : de par son action légère, il est moins efficace que d’autres produits.

→ Le Pianto Gastronomique (sur internet : piantofrance.fr) : 1 c.à.s le matin et une le soir, à diluer dans un verre de jus de fruits ou de légumes. Diminuer les doses si trop de diarrhées. Durée de la cure : 2 flacons. Le + : cure plus intense, nettoie efficacement. Le – : il provoque quelques diarrhées au début de la cure (de par son action forte), le prix (un peu cher) et le goût (spécial).

En accompagnement

Les plantes intestinales : écorce de Bourdaine (rhamnus frangula) + racine de Guimauve (althaéa off.). En infusion : pour une tasse, laisser reposer 5 à 10min 1 c.à.c du mélange dans l’eau bouillante, hors du feu (l’eau doit bouillir car les parties des plantes utilisées sont dures: écorce, racine). Cette infusion permet de drainer les intestins de façon douce. La bourdaine, tonifiante et laxative, est associée à la guimauve qui est un mucilage (lubrifiant). En herboristerie, pharmacie ou magasin bio. Contre-indication pour la bourdaine : sensibilité intestinale (colite).

Petite astuce : Lors du drainage des intestins, mangez des fibres et buvez de l’eau. Cela favorise l’élimination des toxines. Pratiquez également une activité physique douce. Enfin, n’hésitez pas à consommer des graines de lin (à parsemer sur vos salades, soupes, gratins). Elles favorisent le transit intestinal et sont riches en Oméga 3 (anti-inflammatoire).

L’info naturo : Après la cure, l’intestin est tout « propre », prêt à recevoir de bonnes bactéries pour reconstruire sa flore. C’est le moment idéal de prendre des probiotiques (en pharmacie, ceux du laboratoire Pileje sont très efficaces). Purification des parois + apport de bonnes bactéries = intestin tout neuf !

 

La cure des reins

Symptômes reins fatigués

Pour procéder à une détox des reins, plusieurs plantes sont efficaces :

→ La sève de bouleau (betula alba) : Elle est diurétique, anti-inflammatoire, fébrifuge et draineur hépatique mineur. Elle se vend pure en magasin bio ou sur internet (en bouteilles le plus souvent). Durée de la cure : 21 jours.

→ Les bourgeons de bouleau (gémmothérapie): 10 gouttes matin et soir, 20min avant le repas, à diluer dans un fond d’eau. Cure de 21 jours. Le bouleau est la cure de printemps par excellence ! Ses bourgeons sont utiles dans les maladies des reins et de la vessie et dans les infections rhumatismales. Ils activent la diurèse et l’élimination des déchets organiques.

En accompagnement

→ L’écorce d’aubier de tilleul (tilia sylvestris) : c’est un mucilage, draineur des reins, du foie et de la vésicule biliaire. L’aubier de tilleul est utile en cas de mauvaise filtration des reins. En infusion : pour une tasse, laisser reposer 5 à 10min, 1 c.à.c d’aubier de tilleul dans une casserole d’eau bouillante, hors du feu.

→ Parmi toutes les plantes diurétiques, on retrouve également la reine des prés, la piloselle, le pissenlit, le cassis ou encore l’orthosiphon (qui épargne le potassium lors de l’élimination des toxines).

Petite info : Pensez toujours à faire attention à l’état de vos organes à détoxifier. Le drainage des reins leur demande un travail supplémentaire. S’ils sont déjà affaiblis par une pathologie ou une autre raison, consulter votre médecin avant de démarrer une cure est judicieux.

 

La cure de la peau

Symptômes peau fatiguée

Vous êtes arrivés jusqu’ici dans l’article et tous vos émonctoires ci-dessus sont en parfaite santé ? Peut-être que votre peau, elle, a besoin d’un petite détox ? Voici ce qu’il est possible d’utiliser pour la drainer :

→ Bourgeons de Cèdre du Liban (gémmothérapie) : excellent remède du drainage cutané. 10 gouttes matin et soir, 20min avant le repas, à diluer dans un fond d’eau. Cure de 21 jours. Pause 1 semaine. Recommencer 2 ou 3 fois si pathologies cutanés importantes (eczéma, dermatoses, …). En magasin bio (ceux en pharmacie sont trop dilués).

→ Bourgeons d’Orme (gémmothérapie) : aussi efficaces que le Cèdre du Liban (peut d’ailleurs être prit en association avec celui-ci). 10 gouttes matin et soir, 20min avant le repas, à diluer dans un fond d’eau. Cure de 21 jours. Pause 1 semaine. Recommencer 2 ou 3 fois si pathologies cutanés importantes (eczéma, dermatoses, …). En magasin bio (ceux en pharmacie sont trop dilués).

En accompagnement

→ Les plantes drainantes : racine de bardane (arctium lappa), pensée sauvage (viola tricolor) et fumeterre. Ces trois plantes sont les plus spécifiques pour détoxifier la peau. En infusion : pour une tasse, laisser infuser 1 c.à.c de la plante dans l’eau bouillante (bardane) ou frémissante (pensée sauvage et fumeterre), 5 à 10min.

→ Les plantes sudorifiques : la bourrache (borrago off.), la reine des près (spirea ulmaria), le buis (buxus sempervirens) et le sureau (sambucus nigra). Celles-ci sont utiles en cas d’absence de transpiration à la chaleur ou à l’effort. Elles favorisent la sudation et donc l’élimination des toxines. En infusion : pour une tasse, laisser infuser 1 c.à.c de la plante dans l’eau frémissante, 5 à 10min.

Petites astuces : La stimulation de la peau peut également se faire grâce à des techniques d’hydrologie chaude (bain chaud, bains à remous, à jets, hammam, sauna, thalassothérapie, …). Les massages, l’exercice physique et l’exposition au soleil (par courte période) améliorent également l’état de santé de votre peau.

L’info naturo : Lorsque la peau est en mauvaise santé, un autre émonctoire est généralement aussi affecté. En effet, la peau est un émonctoire secondaire. Cela signifie qu’elle prend le relais pour éliminer les toxines lorsque l’émonctoire primaire (foie ou reins) devient insuffisant. 😉

 

La cure des poumons

Symptômes poumons fatigués

Enfin, dernière cure proposée pour ce dernier émonctoire :

→ Bourgeons de Noisetier (gémmothérapie) : draineur des poumons surtout dans les manifestations cardio-pulmonaires à profil fibro-scléreuses. 10 gouttes matin et soir, 20min avant le repas, à diluer dans un fond d’eau. Cure de 21 jours. Pause 1 semaine. Recommencer 2 ou 3 fois si pathologies importantes. En magasin bio (ceux en pharmacie sont trop dilués).

→ Jeunes pousses de Ronces (gémmothérapie) : remède pour la fibrose pulmonaire, l’emphysème, la bronchite chronique, les insuffisances respiratoires. La ronce restructure le tissu dégradé et le tissu fibroscléreux. 10 gouttes matin et soir, 20min avant le repas, à diluer dans un fond d’eau. Cure de 21 jours. Pause 1 semaine. Recommencer 2 ou 3 fois si pathologies importantes. En magasin bio (ceux en pharmacie sont trop dilués).

En accompagnement

Les plantes respiratoires : Parmi toutes celles qui existent, en voici une sélection : l’eucalyptus (adoucissante des muqueuses respiratoires), la guimauve et le réglisse (expectorantes), le marrube blanc et la scabieuse (fluidifiantes des sécrétions bronchiques). En infusion : pour une tasse, laisser infuser 5 à 10min, 1 c.à.c de la plante dans l’eau frémissante.

Petite astuce : Les exercices respiratoires et physiques sont une source de stimulation du fonctionnement pulmonaire.

 

Conclusion

Une fois votre cure choisie, effectuez-la de façon sérieuse et correcte. En drainant un organe, les toxines emmagasinées par celui-ci sont remis en circulation dans l’organisme. Il faut réaliser la cure complètement pour arriver au bout du cycle : l’élimination des toxines. Si la cure est arrêtée au milieu, les toxines n’auront pas été éliminées et seront en circulation dans votre corps. Ce qui est néfaste pour votre santé.

Si à la fin de la cure, les symptômes indiquant un mauvais fonctionnement de l’émonctoire sont toujours présents, faites 1 semaine de pause et recommencez la cure de 21 jours. La cure peut être réalisée 3 fois maximum (3 x 21jours).

Toutefois, si des symptômes trop importants apparaissent, n’hésitez pas à consulter votre médecin. 😉

Et si vous avez une question à propos des cures, n’hésitez pas à me laisser un commentaire pour que je puisse vous répondre. 😉