Tu aimerais arrêter de grignoter entre les repas et tu n’y arrives pas ? Tu voudrais venir à bout de ces pulsions qui te poussent à manger vers 10h ou 16h ? Voici toutes les astuces et conseils d’un diététicien-nutritionniste, que j’ai interviewé pour toi. Rencontre avec le charmant Michaël pour découvrir comment arrêter le grignotage !

comment arrêter le grignotage astuces conseils

Peux-tu te présenter brièvement ?

J’ai 28 ans, je suis diététicien-nutritionniste depuis 6 ans. Durant ces années, j’ai pratiqué dans différents milieux (commercial, clinique, prestation) ce qui m’a permis d’acquérir des compétences diverses et variées. Cependant, j’avais envie de pratiquer la diététique à ma façon et avec mes idées. Supprimer les régimes restrictifs, et inculquer aux gens les bases de la nutrition afin de pouvoir allier plaisir et équilibre. (A LIRE : Stop aux régimes : Et si on apprenait à s’écouter?)

J’ai pu aussi me rendre compte que la diététique ne permet pas un accompagnement total de la personne dans son ensemble, c’est pourquoi j’ai décidé de devenir également hypnothérapeute afin d’accompagner les personnes sur un plan plus global et holistique.

Je travaille actuellement en libéral en proposant des consultations diététiques au domicile des gens. Cela permet un accompagnement plus profond car celui-ci se passe au cœur du foyer.

comment arrêter le grignotage conseils astuces
Michaël, diététicien-nutritionniste
Qu’est-ce qui t’a poussé à être diététicien-nutritionniste ?

J’ai toujours été intéressé par la nutrition et je faisais beaucoup de sport, et qui dit sport dit alimentation saine car les deux sont liés.

Au cours de mon expérience en tant que diététicien, j’ai découvert le potentiel d’accompagnement qu’il est possible de faire en nutrition, mais aussi ses limites. En effet, nous avons très peu d’outils concernant la psychologie des gens et  leur rapport avec la nourriture. Pour certains, il s’agit juste de « se nourrir », pour d’autres c’est un « vrai plaisir », et d’autres encore un « refuge » ou un moyen de se « sentir mieux ».

C’est pour cela que j’ai décidé de devenir également hypnothérapeute. Je pense d’ailleurs compléter également avec une formation en PNL (programmation neuro-linguistique) prochainement.

Rentrons dans le vif du sujet : Quels sont les effets du grignotage sur l’organisme ?

🔸Le plus gros problème du grignotage c’est qu’il s’agit de « repas » pris en dehors des repas et souvent composés d’aliments gras et très sucrés. Cela provoque ainsi des pics de glycémie (augmentation du taux de sucre dans le sang) entraînant par la suite des pics d’insuline. Cette répétition de cycles fait travailler le pancréas deux fois plus que la normale et le fatigue anormalement. (A LIRE : Pulsion sucrées : Comment s’en libérer?)

🔸Le fait de rajouter des « petit repas » dans la journée implique également que l’estomac est constamment en digestion et ne se repose jamais.

🔸Par ailleurs, le grignotage engendre un apport de calories supérieur aux besoins énergétiques d’une personne. Tout simplement parce que ces en-cas sont souvent composés d’aliments sucrés et gras, comme je le disais plus haut. Vous allez me dire « mais pourquoi » ?

Parce que le grignotage est une pulsion du corps qui vous dis « J’ai faim ! Vite ! Je veux manger ! » et, dans ces cas-là, on va souvent prendre quelque chose qui est à portée de main et ne demande pas de temps de préparation (biscuits, chips, bonbons, chocolat,….).

Ce qui explique aussi pourquoi il est très difficile de résister dans ces cas de figure. C’est comme si « vous ne contrôliez plus votre corps », une sorte de réflexe de survie. Pour votre corps, vous devez manger, sinon vous allez mourir. Donc il faut vous nourrir à tout prix.

🔸Enfin, l’effet le plus connu du grignotage est bien sur la prise de poids. Cette dernière est due d’une part à un apport énergétique quotidien supérieur aux besoins normaux. D’autre part, à un dérèglement des hormones de l’appétit, engendré par le fait d’être en digestion toute la journée. Un cercle vicieux ! (A LIRE : 3 défis à relever pour maigrir

Quelle est la signification psychologique du grignotage ?

Le grignotage n’est pas seulement physique : « j’ai faim → je mange ». Il peut avoir une signification psychologique.

L’exemple type est le fait de manger des pop-corn devant la télé : on apprécie manger des pop-corn devant la télé car c’est une « habitude« , le cerveau est conditionné et associe « télévision » avec « pop-corn ». Et le moment « plaisir » devant la télévision est associé à l’ingestion de pop-corn. Or, il est important de dissocier les deux.

Un autre exemple : souvent lorsque l’on est stressé, on mange plus que d’habitude ou on a envie de manger des sucreries. Pourquoi ? Parce qu’on a la sensation qu’après, on va se sentir mieux, que cela nous apaise. Alors que cela nous fait du bien seulement ponctuellement et psychologiquement. Le grignotage vient ici remplir l’estomac, mais surtout le vide que l’on ressent à l’intérieur de nous. « Vide » qui est purement psychologique. Malheureusement, cela peut devenir une addiction. (A LIRE : 3 défis à relever pour maigrir ou pas)

Alors mesdames, on stoppe dorénavant le pot de glace ou de Nutella devant un fil d’amour quand on est déprimé ! 😉

comment arrêter le grignotage astuces conseils
L’article t’intéresse ? Épingle-le sur Pinterest pour le retrouver !
Quels conseils peux-tu donner pour diminuer/arrêter le grignotage entre les repas ?

1) Avant toute chose, il est primordial d’identifier soi-même, ou avec l’aide de quelqu’un, si l’on grignote par faim ou pour se sentir mieux.

2) S’il s’agit de grignotage par faim, il est important de ne pas sauter de repas. On prend donc 3 repas par jour. Ce qui permettra de couvrir les besoins énergétiques d’un repas à l’autre, sans avoir de fringale.

3) Ensuite, on essaye de privilégier les glucides complexes (pâtes semi-complètes ou complètes, riz semi-complet ou complet, pain aux céréales, ..) le midi afin de tenir jusqu’au soir.

4) Enfin, un sommeil en quantité et de qualité est essentiel. Faire des nuits complètes (22h-6h) permettra au corps de bien se reposer et d’éviter les coups de fatigue dans la journée, qui sont souvent sources de grignotage. (A LIRE : Comment perdre du poids sans faire de régime)

5) Si on grignote pour « se sentir mieux », il est souhaitable d’aller consulter un thérapeute pour trouver la cause du mal-être.

Quelles astuces peux-tu préconiser si l’on a faim entre les repas ?

Il y a de nombreuses astuces qui circulent sur internet. Mais selon moi, les plus efficaces et les « moins mauvaises » sont :

– Boire un grand verre d’eau

– Manger un fruit frais

– Ou une tranche de pain complet ou aux céréales

– Manger une poignée fruits oléagineux : noix, amandes,…

– Attendre 15 minutes après avoir mangé l’un des en-cas ci-dessus. Car le corps mets  15 minutes pour se « resucrer ».

– S’adapter en fonction de l’heure (exemple: s’il est 19h, avancer son repas du soir et ainsi éviter de grignoter).

(A LIRE : Manger sainement sans « faire attention » : oui c’est possible)

A ton sens, quel est le conseil le plus important à retenir ?

Il est primordial de bien se connaitre et d’identifier « le pourquoi je grignote ». Il n’existe pas d’astuce miracle, elle sera propre à chacun en fonction de son mode de vie, de sa mentalité, de son rythme de vie…

D’où mon rôle : m’adapter aux besoins de la personne et trouver ENSEMBLE la meilleure solution. Un bon diététicien est, pour moi, quelqu’un qui n’a pas de régimes types, mais qui propose des rééquilibrages alimentaires personnalisés et adaptés à chaque client.

Pour aller plus loin avec Michaël :

→ Consultation à domicile sur Marseille & alentours
→ Téléphone : 06.80.04.37.01
→ Mail : michael.long@hotmail.fr
→ Prendre rdv en ligne : profil Google & Doctolib

arrêter le grignotage astuces et conseils