Quelques fois, être un chouia plus heureux n’est pas bien difficile, parfois c’est un long chemin à parcourir. Certains changements peuvent toutefois être mis en place. Mais avant tout, posez-vous sincèrement la question : est-ce que je veux que ça change ? Si oui, alors voici 7 astuces et techniques pour être plus zen, l’esprit clair et plus épanoui jour après jour. Ce sont des exercices qui vous amèneront à vivre une vie en harmonie avec vous-même. Vive le changement !

astuces pour être plus épanoui

1) Méditez

Je ne vous dit pas de rester 3 heures d’affilée dans la position du lotus. Mais quelques minutes tous les jours sont déjà un bon début (le matin avant de vous lever, le soir avant de vous coucher ou à votre pause de midi par exemple). Pendant 10 minutes (5 pour les plus pressés), asseyez-vous en tailleur, fermez les yeux (ou gardez-les ouvert au repos, le regard en dessous de la ligne d’horizon). Concentrez-vous sur votre respiration : l’inspiration, l’expiration, l’inspiration, …. Essayez de ne penser à rien.

Si des pensées arrivent, laissez-les venir puis repartir, comme sur un nuage. Et redirigez votre concentration sur votre respiration. Au début, les pensées seront nombreuses. Puis avec de la pratique, elles le seront de moins en moins. La méditation vous permettra de mettre de l’ordre dans votre esprit et de ne plus être pollué par des pensées incessantes.

Pour aller plus loin :  Vous pouvez utiliser un outil de méditation que je trouve top : Les cartes de Fleurs de Bach. Ce sont de grandes cartes évoquant chaque fleur avec une description de celle-ci. Vous pouvez en choisir une et méditer avec. En vous inspirant de l’énergie de la fleur.

coffret cartes fleurs de bach

2) Changez d’alimentation

Pour réduire votre état de stress, évitez les aliments excitants : café, tabac, alcool. Diminuez également la consommation de sel, de sucre blanc raffiné et de produits industriels (riches en sel, en sucre et additifs de toutes sortes).

Privilégiez les repas légers, les légumes (crus et cuits) et les fruits. Consommez de la viande blanche et des volailles (plutôt que de la viande rouge) et des produits laitiers de chèvre et de brebis (plutôt que ceux de vache). Variez vos sources de protéines : poissons, œufs et viandes (protéines animales) ou légumineuses (protéines végétales). Une alimentation équilibrée (riche en légumes et en fruits) optimise votre santé physique. C’est le départ d’une bonne santé psychique !

3) Mettez en route un projet qui vous tient cœur

Un changement d’activité professionnelle, une formation, un achat immobilier, un déménagement, la pratique d’une nouvelle activité (sport, musique,…), un voyage,… Peu importe l’ampleur du projet. L’important est de réaliser l’un de vos rêves !

Si vous ne savez pas comment y arriver, la tâche va vous paraître compliquée. Aussi, commencez par établir en détails toutes les tâches que vous devrez réaliser pour arriver à terme de ce changement. Exemple : Pour démarrer des cours de chant : se renseigner sur les cours existants dans le quartier, trouver un horaire où vous êtes disponible, chercher une copine ou une nounou pour garder Loulou pendant le cours,…

Puis abordez ces tâches une par une, petit à petit. Le chemin n’est ni facile, ni rapide. Mais mettre en place quelque chose qui est en accord avec vos désirs, vos envies, procurera en vous une joie immense. Passez à l’action !

4) Pratiquez une activité physique

Au delà des bienfaits sur votre santé, la pratique d’une activité physique régulière permet également de libérer l’énergie vitale bloquée au niveau de la tête. Elle contribue à vider l’esprit, gérer ses pensées et à être plus calme et serein. Merci qui ? Les endorphines ! Ces neuropeptide sécrétés lors d’une séance de sport (intense) rééquilibrent le mental, apportent une sensation de bien-être général et diminuent également le risque de dépression. Enfin, l’exercice physique recharge vos batteries internes et favorise l’élimination des toxines. Bougez ! Pourquoi pas se mettre au yoga ?

5) Entamez une thérapie

A l’heure actuelle, aller chez le « psy » est encore souvent mal vu. A tort, car l’accompagnement par un thérapeute est la plupart du temps très bénéfique pour être plus épanoui. Il n’est pas nécessaire d’attendre d’être en dépression ou dans un deuil important pour entamer une thérapie. Des blocages sur le plan sentimental, sexuel ou social ? Une activité professionnelle ou une relation de couple dans laquelle vous vous lassez ? L’incapacité à identifier vos envies ou vos besoins ? Une situation familiale compliquée ? Un besoin excessif de reconnaissance ou à l’inverse de ne pas déranger ? Ou encore une tristesse sans raison ?

Il existe une multitude de techniques pour être accompagné : psychologie, psychothérapie, sophrologie, kinésiologie, reiki, coaching, … A vous de choisir celle qui vous convient le mieux. Pour les petits budgets, sachez qu’il existe ce que l’on appelle des CMP : Centre Médico-Psychologique (et CMPP pour les enfants). Ce sont des structures au sein desquelles vous pouvez consulter un psychologue et y entamer une psychothérapie complètement gratuitement.

Être accompagné est une chemin vers soi pour apprendre à mieux se connaître, à découvrir ses modes de fonctionnement et à identifier ce qui nous blesse ou nous rend heureux. Que celui d’entre nous qui estime ne pas en avoir pas besoin, coure chez le psy ! Car c’est souvent celui qui aura le plus besoin d’une thérapie.

6) Ouvrez votre cahier du bonheur

Achetez ou récupérez un cahier vierge pour y noter toutes vos pensées. Réalisez une belle couverture à votre cahier car il représente votre esprit. A l’intérieur, séparez les pages en 3 parties.

Dans la première, marquez vos envies, vos désirs, vos rêves, tout ce vous avez envie de réaliser. Et en restant raisonnable, mettez-y des échéances : cette semaine (un resto avec votre meilleure copine), ce mois-ci (repeindre l’étagère du bureau), dans 6 mois (participer à la course de votre ville), dans un an (entamer la formation professionnelle que vous envisagez depuis 2 ans), dans 10 ans (déménager au Canada), etc..

Dans la deuxième partie, exprimez vos besoins. Demandez-vous ce qui vous apporte de la satisfaction ou de la joie : être dans la nature, voir des amis, faire du sport,… Et précisez le plus possible : faire du sport = la sensation de détente post-séance, le partage car vous courrez avec une amie,… Cette rubrique permet de vous rappeler ce que vous devez mettre en place pour continuer à être heureux.

Dans la dernière, notez vos pensées positives du jour : ce qui vous a rendu fière (vous avez couru 3 km de plus, vous avez bouclé un dossier), ce qui vous a rendu joyeuse (un fou rire avec une collègue du bureau), ce qui vous a rendu heureuse (un repas avec votre chéri le soir). Trouvez également 5 petites choses pour lesquelles vous pouvez remercier la vie aujourd’hui (on vous a laissé la place dans le métro, vous êtes tombé « par hasard » sur le livre que vous cherchiez depuis des mois, il a fait beau toute la journée,…).

S’entourer de pensées positives vous permet de prendre conscience que le bonheur est partout autour de vous, en vous. Vous êtes responsable de la vision de la vie que vous avez, vous pouvez la changer.

7) Éprouvez de la gratitude

Remerciez la vie pour tout ce qu’elle vous apporte : les bonnes choses et les mauvaises. Ces dernières sont là pour vous enseigner une leçon (de vie), pour vous montrer que vous n’êtes pas sur le bon chemin. Émerveillez-vous d’un rayon de soleil derrière la vitre, d’un bon thé préparé par votre copine, d’une musique que vous adorez et qui passe à la radio dans les embouteillages, de la plante sur votre balcon qui commence à fleurir ou d’un bain chaud après une journée de travail. Soyez empli de gratitude envers toutes ces petites choses de tous les jours : ce sont les petits plaisirs de la vie. En les appréciant, vous prendrez conscience que votre journée est en fait remplie de pleins de beaux moments. Souriez !

En parallèle de toutes ces astuces, vous pouvez aussi entamer des livres de développement personnel. Je me rend compte également que par instinct j’ai écrit cet article au féminin (conjugaison des mots et verbes, exemples cités,…). Surement parce que nous sommes plus nombreuses à entamer un travail sur soi ? Alors si vous êtes un homme, mille excuses, vous êtes aussi les bienvenus 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer