Vous souhaitez apprendre à mieux vous alimenter ? Avoir des conseils sur une alimentation plus saine ? Entamer un changement sur la façon de vous consommez aujourd’hui ? Vous nourrir d’aliments bons pour votre santé est une étape vers un mode de vie en accord avec la nature.

mieux manger conseils alimentaires naturopathie

Manger sainement, mieux s’alimenter, avoir une « healthy life », une « healthy food », c’est la grande mode du moment. On entend ces mots sur toutes les bouches. Et pour cause, beaucoup de personnes ont, à l’heure actuelle, une prise de conscience sur leur mode de vie, souhaitent en changer et désirent prendre le temps de vivre.

Mais qu’est-ce que cela signifie ? Le sujet est vaste et les livres/articles/médias se contredisent parfois. Cet article est le premier d’une nouvelle série pour partager mes conseils de naturopathe afin de cheminer vers une alimentation plus bénéfique pour votre santé.

Et aujourd’hui, dans les « Conseils alimentaires du mois », j’aborde les principaux changements que vous pouvez mettre en place pour prendre soin de votre corps.

→ Diminuez les produits laitiers (surtout de vache)

Pour le lait, privilégiez celui de brebis, de chèvre, ou les laits végétaux : amande, riz, noisettes,… (évitez le soja). Dans vos quiches, vos plats ou vos sauces, remplacez la crème fraîche par des crèmes végétales : crème de riz, d’avoine,… que vous trouverez au rayon bio de grande surface ou en magasin bio.

Pour les yaourt, préférez ceux à base de lait de brebis, de chèvre ou ceux à base de lait de soja bio. Concernant le fromage, idem, préférez les fromages de brebis ou de chèvre. La consommation idéale de produits laitiers est d’1 à 2x/semaine.

Les produits laitiers sont très acidifiants pour l’organisme (je vous ai détaillé dans un article précédent le principe des aliments acidifiants et alcalinisants sur l’organisme). En excès, ils provoquent des pathologies de type inflammatoire et fatiguent votre foie.

De plus, les protéines du lait de vache sont de grosses protéines, difficiles à digérer. Et elle sont adaptées pour faire grossir un veau (environ 50kg à la naissance) et non un petit être humain de quelques kilos. Une fois adulte, nous n’avons plus besoin de nous développer. Pour comprendre l’aberration de consommer du lait adulte, demandez-vous si une seule espèce animale boit du lait à l’âge adulte ?

→ Augmentez la part de légumes dans votre assiette

Au déjeuner et au dîner, composez votre assiette avec 50% de légumes minimum. Vous pouvez bien sur consommer 100% de légumes (salade composée + wok de légumes par exemple).

Sinon, répartissez comme tel : 50% de légumes + 50% de féculents OU protéines (animales ou végétales). Au choix, vous pouvez préparer par exemple :

-1 belle portion de salade composée (tomates, mâche, olives, avocat) + 1 portion de riz au curry
-1 belle portion de roquette + 1 pavé de saumon sauce aneth (protéines animales)
-1 portion de purée de carottes au cumin + 1 portion de lentilles (protéines végétales)

Dans votre alimentation générale, privilégiez les légumes crus car, lors de la cuisson, ils perdent une grande quantité de leurs micronutriments, vitamines et minéraux.

→ Pensez aux protéines végétales

Il est important pour optimiser votre santé de diminuer la consommation de protéines animales et surtout de viande rouge. Privilégiez plutôt la viande blanche et la volaille.

Pensez à alterner la viande avec du poisson : cabillaud, saumon, et surtout les petits poissons gras (sardines, maquereaux, très riches en Oméga 3, ils sont nécessaires à votre bonne santé). Vous pouvez aussi cuisiner des œufs à la coque, au plat, mollet (le jaune doit être liquide pour conserver toutes ses vitamines).

En remplacement de la protéine animale, choisissez des protéines végétales comme les légumineuses : lentilles (vertes, corail,…), petits pois, pois chiches, haricots (blancs, rouges et noirs), fèves et soja.

Les protéines animales et surtout la viande rouge sont, au même titre que les produits laitiers, très acidifiants pour l’organisme.

→ Cuisinez du fait maison

Pour améliorer votre vitalité, évitez (voire stoppez) toute consommation de produits industriels (déjà fabriqués) et privilégiez le « fait maison ».

Au supermarché, privilégiez les produits « bruts », c’est-à-dire qui existent déjà sous cette forme dans la nature : fruits, légumes, poisson brut, viande non cuisinée, riz, lentilles,… Avez-vous déjà vu des biscuits accrochés dans les arbres ou des pizzas congelées fleurir dans le jardin ?

Sur les autres produits, regardez la liste d’ingrédients sur l’étiquette. Elle doit être (très) courte ! Plus la liste est longue, plus il y a d’additifs, de conservateurs, nocifs pour votre santé. Renseignez-vous ici sur les pièges à éviter au supermarché.

Faites vous-mêmes vos pâtes à quiches/tartes, vos gâteaux, vos biscuits (sablés) ou barres de céréales. Réalisez vous-mêmes les gratins et quiches aux légumes. Tous ces petits plats auront plus de goût, seront meilleurs pour votre santé et vous pourrez être fiers de les avoir réalisés !

Les produits industriels contiennent souvent beaucoup de sucre et de sel, mauvais pour votre santé mais aussi des compléments comme les additifs (les « E » : E330, E250,…), les conservateurs, et tout autres excipients qui modifient la texture et la couleur du produit.

Apprendre à mieux vous alimenter c’est prendre conscience que vous nourrir à pour but d’apporter à votre organisme ce dont il a besoin pour fonctionner (vitamines, minéraux, etc…) et contribuer à préserver votre bonne santé. C’est aussi prendre le temps de manger (et donc de mastiquer), assis, et dans une ambiance calme.

Si vous souhaitez aller plus loin dans votre rééquilibrage alimentaire, je vous propose d’autres conseils alimentaires dans la catégorie Nutrition. Sinon vous pouvez aussi consulter un naturopathe qui vous accompagnera dans cette voie. 😉