Vous n’arrivez pas à franchir le pas pour l’un de vos projets ou de vos rêves ? Vous avez les clés en main pour atteindre votre objectif mais vous errez ? Le chemin à parcourir et/ou la situation finale vous effraient ? Peut-être avez-vous comme moi la peur de réussir… Pour se recentrer sur soi et diminuer cette peur irraisonnée, je vous propose de faire un exercice très utile.

Pourquoi ai-je peur de réussir ? Qu’est-ce que le mot « réussite » signifie t-il réellement pour moi ?

paralysée par la peur de réussir

Le début d’année est pour moi une période assez spéciale. Je suis à chaque fois emplie d’un vent de nouveauté, de bonnes résolutions et de projets plein la tête. Or, voilà qu’avec cette dynamique, ressortent aussi les doutes, les peurs, les freins inconscients. Car oui, je suis humaine, et malgré tout le travail personnel que l’on peut entreprendre sur soi, quelques blocages demeurent encore un peu enfouis. Avec le temps, je commence à les connaître et à les éliminer un par un. Mais aujourd’hui celui qui me pose le plus problème dans mon envie d’entreprendre n’est pas la peur de l’échec mais bien la peur de la réussite.

Que signifie pour moi la réussite ?

C’est la question que je vous propose de vous poser. Chacun a, en effet, sa définition propre de la réussite. Un salaire important, une maison au bord d’un lac, une liberté d’emploi du temps, fonder une famille, etc. Prenez donc un papier et un crayon et mettez vous à la tâche.

Pour vous inspirer, je vous partage ici ma définition de la réussite. Je l’ai écrite en même temps que cet article, elle est donc très spontanée. 😉

Pour moi, réussir ma vie c’est :

•  Avoir du temps libre : pour profiter de ma famille, de mes amis, faire du sportmarcher dans la nature,…

•  Pouvoir gérer mon emploi du temps : Je ne suis par quelqu’un de conventionnel et pour moi la liberté c’est pouvoir gérer son emploi du temps comme on le souhaite en terme d’horaires de travail, de nombres de jour de congés, de périodes pour les poser et ne pas avoir de patron (ce qui signifie donc être auto-entrepreneur)!

•  Gagner de l’argent suffisamment : pour voyager plusieurs fois par an, acquérir un bien immobilier et ne pas avoir à surveiller mes comptes si je veux aller au restaurant ou faire une sortie. Je ne vise pas d’être millionnaire, mais simplement avoir des revenus financiers confortables qui me permettent de faire cela.

•  Exercer une activité professionnelle épanouissante : c’est-à-dire qui participe à mon évolution personnelle, professionnelle et spirituelle, qui m’apporte de la joie quotidiennement et qui soit en accord avec mes valeurs et mes besoins.

•  Voyager : souvent, au moins 2 gands voyages par an ! Pour découvrir les paysages sublimes de notre planète, les différentes cultures et en revenir changée. J’aime plus particulièrement les voyages « roots », en mode roadtrip, van et sac à dos. J’ai même établi la liste des destinations que je veux absolument visiter dans mon cahier du bonheur.

•  Semer : les graines du bonheur ! C’est-à-dire ? Informer et inspirer le maximum de personnes qu’il est tout à fait possible de mener la vie de ses rêves, que chacun à du potentiel, qu’il est possible d’être heureux et en bonne santé, que la vie est un cadeau, une chance, que la joie et les clés du bonheur sont en nous. C’est un peu ce que je fais avec ce blog. Et si la vie d’au moins une personne est améliorée grâce à moi, alors j’ai réussi ma mission.

•  Participer au changement du monde : En étant dans la joie, en diffusant mon savoir sur la naturopathie et le développement personnel, en prenant soin de ma planète, en aimant les gens autour de moi. Changer le monde c’est le rendre un peu meilleur chaque jour.

•  Partager une relation d’amour épanouissante : dans le respect, l’amour, la joie. S’apporter l’un l’autre de belles choses et pourquoi pas fonder une famille. (A LIRE : Apprendre à aimer l’autre sans souffrir)

•  Ne rien regretter et être heureuse : C’est le point fondamental. Pour moi, réussir sa vie c’est être satisfaite de la vie que je mène, de bout en bout, ne rien regretter. Se dire que j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour être là où j’en suis, que j’ai pris des risques, que j’ai tenté. C’est être dans la joie, la paix, l’amour, danser, rire, partager.

Je ne peux pas me projeter dans 10 ans en décrivant la situation dans laquelle j’aimerais être. Je n’en sais rien du tout. Je vis en prévision de l’année en cours et c’est tout. (ma sœur peut vous le confirmer, elle qui prévoit tout 1 an à l’avance et à qui réponds sans cesse « Oulaaaa, dans un an, mais je ne sais pas où je serai »). En revanche, je connais les paramètres qui font mon bonheur et sont en accord avec mes besoins. Réussir ma vie c’est donc, pour moi, rassembler ces critères.

paralysée par la peur de réussir

Chaque jour est une chance, une opportunité d’avancer un peu plus, non pas vers le bonheur, mais sur mon chemin du bonheur.

Pour t’engager à commencer cet exercice, dis-moi tout de suite en commentaire les premières idées qui te viennent à l’esprit quand je te parle de réussite et de vie réussie. Ne filtre pas tes pensées, ne les juge pas. Écris-les simplement ! Ce travail de spontanéité permet :
– de te mettre à la tâche (si tu pars d’ici sans écrire, il y 99% de chance que tu ne fasses pas l’exercice plus tard et donc que tu ne progresses pas)
– de déterminer tes objectifs de vie (afin de savoir vers où tu avances)
– de départager tes vrais rêves de ceux inculqués par les autres ou la société.

J’ai hâte de te lire ! Au plaisir 😉