Cela fait maintenant 4 mois, oui 4 mois (16 semaines), que j’ai quitté les réseaux sociaux ! Fini Facebook, Instagram. Adios les followers, les j’aime. Bienvenue à ma nouvelle vie sans réseaux sociaux ! L’heure du bilan a sonné : pour ou contre ce mode de vie, comment survivre, que suis-je devenue ? Le tout en 1 article (et en musique) !

bloguer vivre sans réseaux sociaux

Pourquoi choisir de vivre sans réseaux sociaux ?

La première chose que j’ai faite est de lister les pour ou contre d’une vie sans réseaux sociaux ! Il fallait prendre une décision et j’hésitais beaucoup. En plus, je suis du signe astrologique « balance », j’ai donc souvent du mal à prendre une décision…

POUR une vie sans réseaux sociaux

→ Je trouve ça hyper chronophage : la perte de temps quotidienne à flâner sur Instagram ou Facebook peut être énorme en fonction des individus. Pour infos, elle est en moyenne d’1h20 par jour ! Autant dire, du temps perdu à ne pas mettre en place des actions pour vraiment changer ta vie !

→ Je ne suis pas une fille addict au téléphone : passer du temps sur mon portable est, pour moi, une contrainte plus qu’un plaisir ! J’aime la vie, la vraie ! Poster, commenter, liker, ne m’intéresse guère, je préfère nettement parler à mon voisin de bus. 😉

→ Et enfin, je ne suis pas en accord avec le principe narcissique des réseaux sociaux : poster des photos de soi, parler de soi, etc. Je ne tiens pas ici à diaboliser les réseaux car ils peuvent être utilisés à bon escient (causes, événements,…). Mais je trouve que si c’est pour poster de ses nouvelles personnelles, on peut le faire par un moyen privé (Messenger, Whatsapp, textos,…). Qu’est-ce qui sous-tend donc notre besoin d’étaler notre vie aux yeux de tous ? Montrer qu’elle est plus belle ? Qu’on a mieux « réussie » que notre voisin ? À méditer 😉

Le point blogueuse : En ce qui concerne le blog, tenir une page Facebook et Instagram demande énormément de temps. Pour continuer à augmenter son nombre de followers, il faut poster quasi-quotidiennement, ce qui sous-tend : produire du contenu de qualité et en quantité ! Un travail donc conséquent en parallèle de l’alimentation du blog et de son vrai taff !

La musique à écouter : Soprano – Mon précieux 🎵

CONTRE une vie sans réseaux sociaux

→ Perdre une partie des informations : partir de Facebook ou d’Instagram signifie en effet se couper des groupes / pages auxquels on est abonné et donc perdre les infos associées : horaires des cours de yoga, événements organisés par le centre culturel à côté de chez soi, discussions du groupe privé du club de danse, etc. Peut-être est-il possible de les trouver ailleurs ?

→ C’est pour moi le seul avantage que je trouve à rester sur les réseaux. 🙂

Le point blogueuse : Lorsqu’on tient un blog, être présent sur les réseaux sociaux représente tout de même une certaine vitrine, plusieurs endroits où partager ses derniers articles. Il s’agit donc d’une source d’affluence de lecteurs potentiels. Pour ma part, grâce aux outils de statistiques, j’ai réalisé qu’elle était mineure, et que la majorité provenait d’ailleurs (Google, Pinterest,…).

bloguer vivre sans réseaux sociaux
L’article te plaît ? Épingle-le sur Pinterest pour le retrouver !
Vivre sans réseaux sociaux : le bilan

JE REVIS ! Dans tous les sens du termes !

→ Fini la comparaison incessante ! Quels bienfaits ! Vivre sans réseaux sociaux, c’est arrêter d’être confrontée en permanence aux photos et aux news que les autres veulent bien nous montrer (voyages, derniers achats, promotions professionnelles,…). Oui, parce que soyons lucides, ils ne nous montrent pas les mauvais côté de leur vie. 😉 Avec ce nouveau mode de vie, on n’arrête donc de se comparer en permanence, et de se dévaloriser.

Le résultat aujourd’hui : un état d’esprit plus serein, une confiance en soi agrandie, une tranquillité d’esprit, une joie de vivre améliorée. En somme, une vie plus simple, plus fluide, avec l’envie de réaliser SES propres projets. (🎵 Céline Dion – I’m Alive)

→ Un gain de temps ! Eh oui, comme je le disais plus haut, on gagne en moyenne 1h20 par jour. Autant dire, du temps à exploiter pour faire autre chose et surtout du bien pour soi : écrire, lire, prendre un bain, prendre soin  de soi.

→ Vivre de façon plus intense l’instant présent ! C’est un des aspects qui a le plus affecté positivement mon quotidien. Avant, quand je faisais quelque chose (manger au restaurant, marcher dans la forêt, lire un livre, balader près de la mer, boire un thé, skier,…), j’étais sans cesse en train de me dire « ça serait bien que je fasse une photo instagrammable, à poster sur les réseaux sociaux ». Tout devenait l’objet d’un post potentiel. Mais ça c’était avant. 😉

Le résultat aujourd’hui : Je vis pleinement le moment présent. Mon téléphone est sagement rangé dans mon sac et je profite avec mes yeux, mon cœur et mon esprit (serein) du coucher de soleil sur la mer, de la montagne enneigée, de mon beau muffin aux myrtilles, de mon buddha bowl, de mon dernier livre acheté. L’instant présent, un bonheur pur et furtif ! (🎵 Patrick Hernandez – Born to be alive)

« Hier raconte une histoire.
Demain demeure un mystère.
Aujourd’hui est un cadeau.
C’est pourquoi on l’appelle le présent. »

Est-ce que toi tu vis avec ou sans réseaux sociaux ? Hésites-tu à franchir le pas ? J’aimerais beaucoup savoir s’il y en a ici qui ont également décidé de vivre sans les réseaux sociaux (ou du moins de les limiter) ? 🙂