Cela fait maintenant 4 mois, oui 4 mois (16 semaines), que j’ai quitté les réseaux sociaux ! Fini Facebook, Instagram. Adios les followers, les j’aime. Bienvenue à ma nouvelle vie sans réseaux sociaux ! L’heure du bilan a sonné : pour ou contre ce mode de vie, comment survivre, que suis-je devenue ? Le tout en 1 article (et en musique) !

bloguer vivre sans réseaux sociaux

Pourquoi choisir de vivre sans réseaux sociaux ?

La première chose que j’ai faite est de lister les pour ou contre d’une vie sans réseaux sociaux ! Il fallait prendre une décision et j’hésitais beaucoup. En plus, je suis du signe astrologique « balance », j’ai donc souvent du mal à prendre une décision…

POUR une vie sans réseaux sociaux

→ Je trouve ça hyper chronophage : la perte de temps quotidienne à flâner sur Instagram ou Facebook peut être énorme en fonction des individus. Pour infos, elle est en moyenne d’1h20 par jour ! Autant dire, du temps perdu à ne pas mettre en place des actions pour vraiment changer ta vie !

→ Je ne suis pas une fille addict au téléphone : passer du temps sur mon portable est, pour moi, une contrainte plus qu’un plaisir ! J’aime la vie, la vraie ! Poster, commenter, liker, ne m’intéresse guère, je préfère nettement parler à mon voisin de bus. Je vous en avais déjà parlé ici : A LIRE : Mon bonheur, mon téléphone et les réseaux sociaux ! 😉

→ Enfin, je ne suis pas en accord avec le principe narcissique des réseaux sociaux : poster des photos de soi, parler de soi, etc. Je ne tiens pas ici à diaboliser les réseaux car ils peuvent être utilisés à bon escient (causes, événements,…). Mais je trouve que si c’est pour poster de ses nouvelles personnelles, on peut le faire par un moyen privé (Messenger, Whatsapp, textos,…). Qu’est-ce qui sous-tend donc notre besoin d’étaler notre vie aux yeux de tous ? Montrer qu’elle est plus belle ? Qu’on a mieux « réussi » que notre voisin ? Un besoin de reconnaissance ? À méditer 😉

Le point blogueuse : En ce qui concerne le blog, tenir un compte Instagram demande énormément de temps. Pour continuer à augmenter son nombre de followers, il faut poster quasi-quotidiennement, ce qui sous-tend : produire du contenu de qualité et en quantité ! Un travail donc conséquent en parallèle de l’alimentation du blog et de son vrai taff !

La musique à écouter : Soprano – Mon précieux

CONTRE une vie sans réseaux sociaux

→ Perdre une partie des informations : partir de Facebook ou d’Instagram signifie en effet se couper des groupes / pages auxquels on est abonné et donc perdre les infos associées : horaires des cours de yoga, événements organisés par le centre culturel à côté de chez soi, discussions du groupe privé du club de danse, etc. Peut-être est-il possible de les trouver ailleurs ?

→ C’est pour moi le seul avantage que je trouve à rester sur les réseaux. 🙂

Le point blogueuse : Lorsqu’on tient un blog, être présent sur les réseaux sociaux représente tout de même une certaine vitrine, plusieurs endroits où partager ses derniers articles. Il s’agit donc d’une source d’affluence de lecteurs potentiels. Pour ma part, grâce aux outils de statistiques, j’ai réalisé qu’elle était mineure, et que la majorité provenait d’ailleurs : Google, Pinterest (pour me suivre sur Pinterest, c’est par ici).

sans réseaux sociaux plus heureux

Vivre sans réseaux sociaux : le bilan

JE REVIS ! Dans tous les sens du termes !

→ Fini la comparaison incessante ! Quels bienfaits ! Vivre sans réseaux sociaux, c’est arrêter d’être confrontée en permanence aux photos et aux news que les autres veulent bien nous montrer (voyages, derniers achats, promotions professionnelles,…). Oui, parce que soyons lucides, ils ne nous montrent pas les mauvais côté de leur vie. 😉 Avec ce nouveau mode de vie, on n’arrête donc de se comparer en permanence, et de se dévaloriser.

Le résultat aujourd’hui : un état d’esprit plus serein, une confiance en soi agrandie, une tranquillité d’esprit, une joie de vivre améliorée. En somme, une vie plus simple, plus fluide, avec l’envie de réaliser SES propres projets (A LIRE : Objectif : Réaliser son projet de vie).

La musique à écouter : Céline Dion – I’m Alive

→ Un gain de temps ! Eh oui, comme je le disais plus haut, on gagne en moyenne 1h20 par jour. Autant dire, du temps à exploiter pour faire autre chose et surtout du bien pour soi : écrire, lire, prendre un bain aux huiles essentielles, prendre soin  de soi.

→ Vivre de façon plus intense l’instant présent ! C’est un des aspects qui a le plus affecté positivement mon quotidien. Avant, quand je faisais quelque chose (manger au restaurant, marcher dans la forêt, lire un livre, balader près de la mer, boire un thé, skier,…), j’étais sans cesse en train de me dire « ça serait bien que je fasse une photo instagrammable, à poster sur les réseaux sociaux« . Tout devenait l’objet d’un post potentiel. Mais ça c’était avant. 😉

Le résultat aujourd’hui : Je vis pleinement le moment présent. Mon téléphone est sagement rangé dans mon sac et je profite avec mes yeux, mon cœur et mon esprit (serein) du coucher de soleil sur la mer, de la montagne enneigée, de mon beau muffin aux myrtilles, de mon buddha bowl, de mon dernier livre acheté. L’instant présent, un bonheur pur et furtif ! ( Patrick Hernandez – Born to be alive)

« Hier raconte une histoire.
Demain demeure un mystère.
Aujourd’hui est un cadeau.
C’est pourquoi on l’appelle le présent. »

Est-ce que toi tu vis avec ou sans réseaux sociaux ? Hésites-tu à franchir le pas ? J’aimerais beaucoup savoir s’il y en a ici qui ont également décidé de vivre sans les réseaux sociaux (ou du moins de les limiter) ? 🙂 🙂

S’abonner
Notification pour

20 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Bonjour, je découvre votre site. Autrice depuis 2008 où les réseaux sociaux n’existaient pas, je suis sur Facebook mais je n’y trouve aucun plaisir, une perte de temps. J’ai fait une pause de 4 mois l’an dernier et cela a été un vrai bonheur. Je suis revenue car certains organisateurs veulent des auteurs présents sur les réseaux…mais en lisant votre article, en lisant plusieurs témoignages, je vais supprimer définitivement pour retrouver un apaisement.

Bonjour…
C’est une idée qui me trotte dans la tête depuis plus d’un an mais je n’ose pas….

Il y a la peur du manque qui tape fort alors que je sais que je ne suis plus alignées à mes valeurs.

Mon coeur me pousse à développer mon blog et ma chaîne YouTube et Telegram…
Mais de laisser tomber FB et INSTA !

Je suis prête à franchir le pas…
Que me conseilles tu ?

Merciii beaucoup 🙏🤩

Article très interressant !
J avais quitté les réseaux il y a 4-5 ans une première fois.
Jai tenu 1 an. Puis, curieuse d avoir des nouvelles d une bloggeuse que j aimais bien suivre, j’ai remis Instagram.. (jamais remis Facebook) c était cuit, j avais replongé la tête la première et ce, jusqu à il y a 1 semaine!
Je me suis rendu compte que ça me rendait malheureuse et angoissée..
Je voyais les autres partir en voyages alors que moi ça fait 5 ans que je n ai rien fait faute de moyen, avoir des maisons de rêves, accomplir plein de choses super, des corps parfaits ( jai pris 10 kg suite à une depression) et moi, je me trouvais nulle et moche et le fait de me savoir accro, me dérangeait beaucoup!

1 semaine sans réseaux et je revis ! Je suis de meilleure humeur, je joue plus avec les enfants, j ai astiqué la maison du sol au plafond bref, plein plein de choses ! Alors qu avant, je passais des heures par jour sur Insta, étant à la maison, j étais dessus à la moindre occasion.

Je suis super contente, je revis, j apprécie plus les petites choses sans tout prendre en photo à tout bout de chant et honnêtement, je ne pense pas le remettre un jour 😊

Passe une belle soirée !

Coucou,
J’ai essayé pleiiiin de fois, mais je tiens jamais longtemps. Cette fois-ci je veux le faire, pas pour un gain de temps, mais pour enlever le stress.
Les gens sur les réseaux, les réels me stressent, et finalement on fait toujours face à l’agressivité de gens qu’on ne connait même pas.
L’addiction est pour moi aussi au niveau des conversations sms et whatsapp, puisque je me sens obligée de répondre et c’est ce qui me stresse le plus. Quand on répond pas les gens relancent et je supporte plus. J’aimerais ne plus avoir de téléphone comme avant et savoir aller rendre visite aux gens, et être plus présent physiquement. Combien de personnes veulent passer leurs soirées à discuter par sms mais sont jamais dispos pour me voir… ca ne m’intéresse plus de discuter par sms. voilà, je veux depuis longtemps acheter un nokia et je pense le faire bientôt 🙂

Bonjour, j’ai effectivement moi aussi arrêté les réseaux sociaux il y a environ quatre mois car j’étais complètement addicte. Je n’arrivais plus à rien faire à côté des réseaux sociaux et là je ne parle pas d’1h20 par jour mais de quasiment l’entièreté de mes journées. J’ai donc décidé d’arrêter et ça m’a fait un bien fou mais je doit dire que des fois j’ai des envies de récidive et d’y retourner… je ne sais pas si il y a un moyen de m’empêcher de le faire, mais il m’arrive de réinstaller TikTok parce que je n’ai pas réussi à supprimer mon compte par exemple, ou d’allez voir sur le Instagram de mon conjoint pour me soulager… c’est pitoyable, je sais, mais je crois qu’il s’agit là d’une véritable addiction! En tout cas merci pour cet article que j’ai trouvé en cherchant à me rassurer ^^
Bien à vous,
Melissa Nymphea <3

20
0
Laisse un commentaire.x