L’été est là ! Et avec lui, les longues journées sur la plage en bikini ! Sauf que depuis cet hiver, vous avez abusé des tartiflettes et raclettes, et votre corps, lui, a oublié ce que signifiait « ventre plat » ! Pas de panique, je vous propose 10 grands conseils pour avoir le ventre plat !

10 conseils pour avoir le ventre plat
Source Image : GrandDiet.com
Comment avoir le ventre plat ?

Nutrition, sport, naturopathie, avoir le ventre plat c’est prendre soin de son hygiène intestinale ainsi que de sa ceinture abdominale. Au delà de l’aspect esthétique, avoir des abdominaux bien musclés permet surtout d’adopter une meilleure posture, de soulager le dos (les lombaires plus précisément) et donc de diminuer les douleurs liées à celui-ci. Côté nutrition et naturopathie, prendre soin de son intestin permet d’améliorer son transit et d’éviter tous les désagréments liés à une mauvaise digestion : gonflements, ballonnements, etc… Avoir le ventre plat, c’est donc une prise en charge holistique.

1) Muscler le transverse

A tout moment de la journée (assise ou debout), on rentre le ventre en essayant de rapprocher le nombril de la colonne vertébrale. Pour intensifier le processus, on peut faire l’exercice suivant : assis en tailleur, on fait 10 grandes respirations. A chaque inspiration on gonfle le ventre, à chaque expiration on le contracte en essayant de tenir le plus longtemps possible (et en contractant le périnée). Cet exercice permet de gainer le muscle transverse, qui est « responsable » du ventre plat. Au début cela paraît dur, puis au fil des jours, on le fait de façon plus ou moins automatique. Et on peut alors augmenter le nombre de respirations.

2) Faire une cure de probiotiques

L’intestin contient des milliers de bactéries qui participent au bon fonctionnement de la digestion, c’est ce que l’on appelle la flore intestinale. Or, si celle-ci est en mauvais état (bonnes bactéries en sous-nombre ou mal nourries), la digestion est rendue difficile. Aussi pour reformer sa flore intestinale, il est intéressant de faire une cure de probiotiques de temps en temps.

Sur le marché, vous trouverez tout et n’importe quoi, mais sachez que pour être efficaces, les probiotiques doivent être dosés à 8 milliards de bactéries minimum et doivent provenir de 3 souches différentes au minimum. Aussi, voici la marque de probiotiques que je trouve intéressante et que j’utilise moi-même : Lactibiane Tolérance du laboratoire Pileje. Elle comprend 5 souches microbiotiques différentes et est dosée à 10 milliards de bactéries par gélule. J’ai également entendu de bons avis sur Probio Forte de Supersmart.

3) Eviter les fruits crus en dessert

Comme je l’explique souvent dans mes articles, l’association des fruits crus à d’autres aliments provoque un ralentissement de la digestion. Ce dernier entraîne alors des ballonnements et/ou des gonflements. Pour tout comprendre sur cette incompatibilités alimentaires et sur les autres à éviter, c’est par ici.

4) Pratiquer un sport cardio

Pour perdre de la masse graisseuse au niveau du ventre, avoir une alimentation irréprochable ne suffit pas. Faire des abdominaux à répétition non plus ! En effet, c’est la pratique d’un sport dit « cardio » (stimulant l’activité cardiaque) qui brûle les graisses accumulées. A vous de choisir celui qui vous plaît, pour rester motivée : running, natation, aquabiking, marche nordique, zumba, etc… Et pour un effet non négligeable : on essaie de faire 2 séances d’1h par semaine, minimum.

5) Améliorer son transit général

Pour cela, j’ai déjà écrit un article consacré uniquement à l’amélioration du transit intestinal. Vous y trouverez conseils et astuces pour optimiser votre digestion : plantes intestinales, conseils alimentaires, etc …

6) Arrêter le sucre

Eh oui, je vous parle encore de sucre ! Mais c’est lui le premier responsable de la prise de poids. Ingéré en trop grande quantité, il est transformé en graisse et stocké dans le tissu adipeux ! Alors pour envisager un ventre plat, on stoppe toute consommation de sucreries industrielles : galettes, biscuits, bonbons, pâtisseries, viennoiseries, glaces,… Et si on veut manger un peu de sucré, on fait un bon gâteau maison avec du rapadura. On limite également tous les produits SALÉS industriels, dans lesquels on trouve très souvent … du sucre (jetez un œil aux étiquettes) !!

7) Bien placer son bassin

Petit point anatomique et leçon de trompe-l’œil. Pour avoir le ventre plus plat, il suffit de basculer son bassin en antéversion. Anté… quoi ?? Antéversion = inclinaison en avant de l’axe d’un organe. Il faut donc basculer son bassin vers l’avant, comme s’il on voulait descendre son coccyx vers le bas. Cette inclinaison fait d’elle-même rentrer le ventre vers l’intérieur et permet sa contraction. Ventre rentré + contracté = muscle transverse gainé !

8) On mise sur le thé vert

Hydratant, alcalinisant, antioxydant, brûleur de graisses, équilibrant glycémique, etc.. Le thé vert possède mille et une vertus. Mais celle que l’on retient ici c’est sa capacité à accélérer le processus de brûlage des graisses et à réguler le poids grâce à la présence de théine, caféine et catéchines. Alors, on n’hésite pas, on boit une tasse au réveil, 20 minutes avant le petit déjeuner, pour bien s’hydrater après la nuit. Et on peut en boire de nouveau une en milieu de matinée ou d’après-midi.

9) Se mettre au yoga

Pour muscler l’ensemble de son corps et plus particulièrement sa ceinture abdominale, on se met au yoga. Cette activité permet en effet de renforcer les muscles du corps en profondeur, et notamment les abdominaux. Ce qui permet d’adopter une meilleure posture, de soulager les douleurs de dos et de gainer le ventre. En plus de ces effets bénéfiques, le yoga permet également de se recentrer sur soi-même, d’améliorer sa souplesse et de délier les tensions. Que du bonheur !

10) Prendre soin de soi de manière globale

Chercher à avoir un ventre plat, c’est avant tout prendre soin de soi pour améliorer sa santé, et tant mieux si en plus il y a l’effet esthétique. Mais le premier objectif doit rester une optimisation de son état de santé et de celui de son système digestif.

Le ventre ayant son propre réseau de neurones, on sait aujourd’hui qu’il est notre 2ème cerveau. A ce titre, il est le siège de nos émotions : tensions, colère, stress, etc. Aussi, il est parfois (souvent) nécessaire de faire un travail personnel sur la gestion (et/ou la guérison) de ces émotions pour retrouver un système digestif serein.

Tout est lié : le corps (santé physique) et l’esprit (santé psychologique). La naturopathie l’a bien compris et s’attarde à accompagner l’humain sur tous ces plans. En prenant soin d’un aspect, on améliore l’autre.

Prenez soin de vous. 😉