Les troubles du transit correspondent à l’ensemble des dérèglements de la fonction digestive, de la quantité et de la qualité des selles. Ils se manifestent par de la constipation, de la diarrhée, des gaz, des ballonnements ou encore des douleurs au niveau de l’intestin. Tout désagrément n’est pas une fatalité. Aussi, nous allons voir ensemble comment améliorer votre transit de façon naturelle.

Cet article n’est pas exhaustif. Mais ma volonté n’est pas de vous écrire des articles long d’une heure à lire, mais plutôt de vous simplifier la vie avec quelques astuces efficaces et simples. C’est parti ! 😉

Comment améliorer son transit

 

Le psyllium blond

Le psyllium blond est une plante utilisée pour soulager les problèmes de transit. En effet, il a la capacité de réguler le transit dans les cas de constipations comme de diarrhées. Riche en fibres, il redonne aux selles une forme molle et malléable. De plus, il nettoie l’intestin des toxines accumulées et possède une fonction anti-inflammatoire. Par sa fonction adoucissante, il calme les inflammations des colons irrités. Ces propriétés en font une plante de choix pour soulager les dérèglements intestinaux. Il est même recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé !

Prendre 1 cuillère à café par jour. A diluer dans un verre d’eau, le matin, avant le repas. Peut aussi se diluer dans une compote ou un yaourt. Réaliser la cure 3 mois pour rétablir complètement le fonctionnement digestif. Puis continuer si besoin. Pour plus d’informations sur les cures possibles, rendez-vous sur l’article concernant la détox.

Consulter les avis sur le Psyllium blond Bio (sans gluten) OU acheter votre Psyllium !

 

Une bonne position aux toilettes

Surprenant ? Et oui, pour faciliter le transit aux toilettes, rien de plus simple que d’adopter la bonne position. Dans la position dite « classique », nos jambes forment un angle à 90° avec notre bassin. Or cela bloque les matières fécales et les empêche de sortir. La bonne position se traduit par une sur-élévation des jambes. Les genoux doivent en effet être au dessus du bassin (angle 35°). C’est la position que nous avons naturellement lorsque nous sommes dans la nature.

position-toilette
Source Image : Périnéeshop.com

 

Comment faire ? Pour palier à cette mauvaise position, rien de plus simple. Il suffit de vous munir d’un petit tabouret à placer dans vos toilettes. Et dès que vous vous y rendez, hop, placez le tabouret sous vos jambes.

 

Les graines de lin

Riche en fibres (comme le psyllium), les graines de lin constituent un super-aliment pour réguler le transit. De par leur effet laxatif, elles s’utilisent plus particulièrement pour soulager la constipation. Elles contiennent également des oméga 3, essentiels pour l’organisme (anti-inflammatoire, protection du système cardio-vasculaire,…).

Utilisation : Excellent mucilage, la graine de lin est capable de libérer ses propriétés dans des milieux liquides. Laisser tremper une poignée de graines de lin dans un verre d’eau toute la nuit. Puis boire le matin le liquide + les graines. Si le goût/texture est trop désagréable, elles peuvent également être consommées naturelles : saupoudrées sur les salades, les gratins, les quiches,…

Où les trouver : En magasin bio ou sur internet !

 

Lire un super livre

Lire un livre ne régule pas le transit intestinal et ses dérèglements. En revanche, lire Le charme discret de l’intestin de Giulia Enders peut vous aider à les soulager. En effet, ce livre vous permet de comprendre le fonctionnement de votre intestin. Cet organe trop souvent négligé dans la santé. L’auteure détaille l’impact de l’état de l’intestin dans les différentes maladies. Elle explique également l’importance de l’alimentation dans le bien-être de son ventre. Enfin, elle fournit une multitude de conseils pour le garder en bonne santé.

Lire plus de commentaires sur le livre !

 

Les plantes intestinales

Vive la nature ! Vive les plantes ! Elles nous apportent tout ce dont nous avons besoin. Et elles regorgent notamment de plusieurs plantes aux propriétés intestinales diverses. Avançons au cas par cas.

Constipation : Le Frêne à manne (évite l’inflammation des muqueuses digestives), les graines d’Ispaghul (mucilage, laxatif, diminue le cholestérol), la Mauve et la Guimauve (mucilages et laxatives), la Bourdaine (laxative), ou encore le Cascara (augmente le péristaltisme). La bonne association: un mucilage + une plante laxative.

Diarrhée : La Myrtille (astringente et antiseptique) ou la Bisorte (astringente, anti-inflammatoire, antibactérienne).

Les ballonnements, fermentations et colopathies : La Mélisse (diminue la nervosité et les nausées, antispasmodiques et progesterone-like), le Gimgembre (anti-vomitif, expulse les gaz, anti-inflammatoire, antiseptique, idéal pour le mal des transports), la Menthe Poivrée (contre les nausées, les ballonnements, les migraines, les gastro-entérites mais aussi contre les diarrhées et la constipation), le Basilic (carminatif, anti-spasmodique, calmant et antiseptique) et la Camomille Romaine ou Allemande (sédative, anti-inflammatoire, détoxifiante hépatique). Enfin l’Anis vert, le Carvi, le Cumin, la Badiane et le Fenouil luttent contre les gaz, les coliques, les flatulences du bébé et sont antispasmodiques.

 

Pour un transit impeccable, l’alimentation joue un rôle primordial ! N’hésitez pas à jeter un œil aux conseils alimentaires que je vous livre dans la catégorie nutrition. A l’heure actuelle, on sait aussi que le psychisme (état d’esprit, stress, nervosité,…) impacte également la santé des intestins (notre second cerveau). Pensez à vous accordez des pauses, à vous relaxer. Améliorer son transit intestinal c’est enfin prendre conscience de son corps, de ses besoins, de sa santé en général. Se rendre compte qu’il est nécessaire de prendre soin de son esprit et de son corps de manière holistique (alimentation, sport, développement personnel,…) pour optimiser sa santé sur du long terme.

 

Bon transit à toutes et à tous 😉

Enregistrer