Aujourd’hui, j’ai décidé de te partager mon expérience ! Quelles étapes faut-il franchir pour trouver sa voie ? Quelles astuces et quels conseils sont à mettre en place pour y arriver plus facilement ? Qu’est-ce que j’ai concrètement réaliser pour trouver ma voie professionnelle ?

Si tu te questionnes sans cesse sur la direction à prendre dans ta vie professionnelle; si tu sens bien qu’il y a un décalage entre le métier que tu exerces et ce que tu rêves de faire; si tu n’es pas épanouie dans ton job; et que tu cherches ta voie, alors cet article est fait pour toi !

comment trouver sa voie

1) La patience est mère de toutes les vertus

Tout d’abord, avant de démarrer quoi ce soit, il faut que tu comprennes qu’il va falloir s’armer de patience. Pourquoi ? Parce que trouver sa voie peut arriver à 40 ans, alors si tu en as 20, sois tolérante envers toi-même et envers la vie. Chaque chose arrive pour une raison bien précise et les phases de floues par lesquelles tu peux passer s’avèrent toujours être bénéfique. Dans le même cadre, toutes les « erreurs de parcours » que tu crois avoir faites, se révèlent en fait être des phases nécessaires dans ton apprentissages et ton évolution.

Trouver sa voie est avant tout une démarche personnelle durant laquelle tu vas emprunter un chemin. Tu vas traverser des rivières, marcher dans des forêts qui te sembleront peut-être sombres, longer de belles clairières, parcourir des près ensoleillés ou des petits sentiers sinueux, mais c’est le chemin nécessaire pour atteindre ton sommet.

Mon expérience : Personnellement, j’ai été certaine d’avoir trouvé ma voie à 24 ans. Certes ça peut paraître jeune, mais c’est aussi interminable quand on sait qu’il faut choisir sa voie à 18 ans, juste après le baccalauréat ! Ça fait donc 6 longues années à se questionner ! « Ai-je fait le bon choix? », « Dois-je aller dans cette université? », « Quel est LE métier fait pour moi? ». Pour y arriver rapidement, je me suis tout de même donner les moyens ! Les voici !

2) Trouver sa voie : Coaching

Le concept, de loin le plus essentiel, est la connaissance de soi. Pour trouver ta voie et t’y engager, il est primordial que tu saches parfaitement qui tu es, ce que tu aimes, ce dont tu as besoin, ce qui te procure de la joie au quotidien, etc. Tu peux y arriver toute seule en te questionnant sérieusement, un carnet et un stylo à la main. Mais personnellement, la technique que j’ai trouvé la plus efficace est de se faire accompagner en coaching ! C’est un investissement financier certes, mais très avantageux, car il représente un gain de temps énorme mais surtout un épanouissement personnel quotidien !

Voici donc 5 exercices pour se connaître davantage et avancer sur le chemin de la connaissance de soi, pour enfin trouver sa voie. Prend une feuille et un crayon et réponds aux questions suivantes. Si tu fais ces exercices sérieusement, tu verras que des pistes vont déjà commencer à se dégager.

 Exercice n°1 : L’enfant intérieur •

→ Quand j’étais enfant :
– Qui étais-je ? Comment est-ce que j’étais ? (Plutôt créatif, renfermé, exubérant, sociable, excité, calme,…)
– Qu’est-ce que j’aimais faire ? (j’aimais jardiner, bricoler, faire des loisirs créatifs, jouer avec mes amis, lire, construire,…)
– Qu’est-ce que je rêvais de réaliser ? (être pompier, marcher sur la lune, habiter la campagne,…)

Le but de cet exercice est de cerner ta vraie personnalité, celle que tu avais à l’origine, avant que les évènements de la vie, les croyances des adultes et les barrières sociales ou individuelles viennent casser ta créativité, ton individualité et tes rêves. Les réponses ne sont pas forcément ce que tu dois réaliser aujourd’hui, mais elles constituent néanmoins des pistes pour trouver ta voie. Remémore-toi ton enfance et laisse libre court à tes souvenirs.

Mon expérience : Cet exercice m’a permis de renouer avec ma créativité (fabrication de bijoux, loisirs créatifs,…), mon besoin de connexion à la nature (lieu de vie, activités,…) et ma tendance naturelle à soigner* les autres (je passais mon temps à jouer au docteur). 3 choses que j’avais mises en berne durant l’adolescence…

* NB : personne ne soigne personne, on peut se faire accompagner mais on se guérit tout seul 😉

 Exercice n°2 : Les besoins •

→ Quels sont les 3 principaux besoins dans ma vie professionnelle idéale ?

Ici, tu dois lister ce dont tu estimes avoir absolument besoin pour être épanouie professionnellement. Exemple : avoir un revenu financier de minimum 3000€, travailler dans un endroit calme et proche de la nature, travailler avec des enfants, bosser en équipe, être ton propre patron, etc. Peu importe ce qui te vient à l’esprit en premier, c’est ce qui est réellement important pour toi. Ces 3 principaux besoins doivent représenter les piliers de ta future activité professionnelle, les « indispensables ». Ils vont te permettre d’affiner le type de métier que tu veux exercer pour trouver ta voie et les caractéristiques que celui-ci doit posséder.

Mon expérience : Mes 3 critères principaux était : être mon propre patron (s’il devait n’y en avoir qu’un, ce serait celui-là, il est laaaaargement au-dessus de tous les autres), faire une activité professionnelle dans laquelle je m’épanouie (être mon propre patron en faisant une activité qui ne me plaît pas n’a aucun intérêt. J’ai été agent immobilier à mon compte durant 1 an… et j’ai arrêté !) et gagner minimum 3000€ par mois (je trouve que c’est le salaire minimum pour être confortable à l’heure actuelle en étant indépendante financièrement).

 Exercice n°3 : Les talents •

→ Qu’est-ce que je sais faire facilement et intuitivement ? Qu’est-ce que je sais faire naturellement et sans effort ? Qu’est-ce que je fais régulièrement dans ma vie quotidienne avec facilité ? Quel est ou quels sont mes talents innées ?

Chacun à un talent, une chose pour laquelle il est né et qu’il réalise facilement et mieux que les autres ! Zidane était fait pour le foot, Steve Jobs pour commercialiser des ordinateurs et des smartphones, Charlie Chaplin et Louis de Funes pour faire rire les autres ! Leur réussite vient du fait qu’ils ont exploité leur talent ! A toi de trouver le tien !

Mon expérience : Je me suis vite rendue compte avec cet exercice que j’avais un vrai talent d’écoute. Les gens se confient facilement sans que je fasse quoi que ce soit, mais surtout j’aime écouter, et ce depuis longtemps ! J’ai aussi pris conscience de ma sensibilité et de mon intuition très développée ! Autant dire des qualités très utiles lorsqu’on exerce le métier de thérapeute !

 Exercice n°4 : Les passions •

→ Qu’est-ce j’aime faire ? Qu’est-ce qui me passionne ? Qu’est-ce que je fais quotidiennement et naturellement parce que j’aime ça ?

Cet exercice permet d’identifier ce que tu aimes faire, ce qui te procure de la joie, ce qui te fait vibrer, la raison pour laquelle tu te lèves chaque matin. Rattaché à l’exercice précédent, cette question permet de trouver sa voie (cf. paragraphe suivant) !

Mon expérience : Cet exercice m’a fait prendre conscience que je passais mon temps à coacher les gens, mes amis, les membres de ma famille, à les conseiller pour qu’ils soient plus heureux, que ce soit en terme personnel ou professionnel. Cette vocation ne m’a jamais vraiment quitté puisqu’après le bac et une première année en médecine, j’ai bifurqué en fac de psychologie. Puis après ma licence, en école de naturopathie. Je suis donc restée en permanence dans des études liées aux « soins de l’autre ». 😉

comment trouver sa voie
L’article te plaît ? Epingle-le sur Pinterest pour le retrouver !

3) Trouver sa voie : Let’s go !

Ce que j’ai appris il y a quelques années, et qui m’a ouvert les yeux d’une façon considérable sur ma voie, ma vocation, ma légende personnelle, peu importe comment nous l’appelons, est que la chose pour laquelle nous sommes faite est le juste milieu entre son talent et sa passion.

Ta voie se trouve à mi-chemin entre ton talent et ta passion, entre ce que tu sais faire et ce que tu aimes faire !

Si tu as identifié ton vrai talent et ce qui te fait vibrer, alors tu devrais voir se dessiner devant toi la route de ta vocation. Si tu écoutes ton cœur, il devrait te donner également des indices sur cette voie, excitation et sérénité si c’est la bonne, malaise et réticence si ça ne l’est pas.

Mon expérience : Personnellement, j’aime aider les gens, les rendre plus heureux et mes talents naturels sont l’écoute, la sensibilité, l’intuition mais aussi la capacité d’analyse. Alors, quoi de mieux que le métier de thérapeute pour rassembler tout ça ? Il suffisait juste de trouver la discipline. J’ai éssayé, j’ai testé, j’ai taté les terrains pour découvrir celle(s) qui me correspondai(en)t le plus ! Et la naturopathie et le coaching sont deux disiciplines que j’adore. Pour courroner le tout, je suis très à l’aise à l’écrit et je trouve ce moyen de communication très libérateur, alors quoi de plus normal que de proposer des coaching en ligne ?! 

PROGRAMME « AU CŒUR DE SOI »

4) Trouver sa voie : Se lancer !

Maintenant que tu as identifié ta voie, il va falloir se lancer et mettre en place tes projets ! Pour cela, je te propose 3 articles dans lesquels je donne déjà la marche à suivre !

Les voici :

Concrétiser un projet : Comment enfin passer à l’action !

Objectif : Réaliser son projet de vie !

→ Et un petit bonus (fort intéressant et très en lien avec le sujet) : Et si j’étais paralysée par la peur de réussir ?

Si grâce à ces exercices, tu as pu identifié des pistes pour trouver ta voie, je serai ravie que tu me les dises en commentaire ! Et si tu as d’autres techniques/exercices pour trouver sa voie, je trouverais ça hyper intéressant que tu les partages également en commentaire ! 🙂

Et comme toujours, si tu as des questions, n’hésite surtout pas à les poser, je me ferai un plaisir d’y répondre. 😉