Les maux de ventre sont multiples : ballonnements, spasmes, règles douloureuses, etc. Mais heureusement, dame nature nous a mis à disposition les huiles essentielles. Alors, aujourd’hui, récap’ des huiles essentielles à utiliser en fonction des différents maux de ventre.

Spasmes intestinaux

Sensations de crampes au niveau du tube digestif, de spasmes intestinaux ? Ces affections sont souvent dues à un état de stress permanent. Heureusement, deux huiles essentielles sont là pour vous aider.

– L’huile essentielle de Menthe poivrée (Mentha piperita) : possède des propriétés antalgiques et antispasmodiques. Voie d’administration : Diluer deux gouttes de l’huile essentielle dans une cuillère à soupe de miel ou d’huile végétale puis avaler.

– L’huile essentielle de Basilic exotique ou tropical (Ocimum basilicum) : antispasmodique et tonique digestive, elle facilite la digestion. Voies d’administration : Par voie externe, appliquer sur le ventre une goutte d’HE diluée dans une noisette d’huile végétale. Par voie interne, diluer 2 gouttes d’HE dans 1 c.à.s de miel ou d’huile végétale.

Vous pouvez procéder à ces prises dès l’apparition des sensations de spasmes ou ballonnements. Consulter le guide de dilution pour en savoir plus.

huile essentielle de menthe poivrée

Ballonnements

Pour les ballonnements, les deux huiles essentielles précédentes (menthe poivrée & basilic) sont également très efficaces (même mode d’administration). Vous pouvez éaglement utiliser :

– L’huile essentielle de Cumin (Cuminum cyminum). Voies d’administration : en massage sur l’abdomen (2 gouttes d’HE diluée dans une noisette d’huile végétale) ou par voie interne (2 gouttes d’HE dans 1 c.à.s de miel ou d’huile végétale).

– L’huile essentielle de Fenouil (Foeniculum vulgare). Voie d’administration : par voie interne → 2 gouttes d’HE dans 1 c.à.s de miel ou d’huile végétale.

Pour plus d’informations, voir les solutions naturelles pour améliorer le transit et les conseils naturopathiques pour avoir le ventre plat.

Colite

La colite est une inflammation du colon. A ce titre, elle entraîne la plupart du temps de fortes douleurs accompagnées de spasmes intestinaux. A votre secours :

– L’huile essentielle de Fenouil (Foeniculum vulgare). Voie d’administration : par voie interne → 2 gouttes d’HE dans 1 c.à.s de miel ou d’huile végétale.

– L’huile essentielle de Cumin (Cuminum cyminum). Voies d’administration : en massage sur l’abdomen (2 gouttes d’HE diluée dans une noisette d’huile végétale) ou par voie interne (2 gouttes d’HE dans 1 c.à.s de miel ou d’huile végétale).

Règles douloureuses

Les douleurs liées aux règles sont dues aux prostaglandines qui stimulent la contraction de l’utérus. Résultat : des sensations de spasmes et de crampes au niveau du bas du ventre. Dans ce cas, l’huile essentielle la plus performante est celle d’Estragon (Artemisia dracunculus). Elle possède un fort pouvoir antispasmodique sur le système nerveux et musculaire, ce qui apaisera les douleurs.

Voies d’administration de l’estragon :

En interne, diluer 2 gouttes d’huile essentielle dans une cuillère à soupe de miel ou d’huile végétale.

En externe, appliquer sur le bas ventre 2 gouttes d’huile essentielle diluée dans une noisette d’huile végétale. Renouveler toutes les heures jusqu’à disparition des symptômes.

Associée à celle-ci, vous pouvez aussi utiliser l’huile essentielle de Basilic. En interne ou en externe, appliquer les mêmes dosages.

NB : En cas de très fortes douleurs à chaque cycle, il est conseillé de consulter un  gynécologue ou un médecin, car cela peut être le signe d’une endométriose.

Précautions

Les huiles essentielles ont des propriétés puissantes. Avant d’en utiliser, renseignez-vous sur les contre-indications possibles (femmes enceintes, allaitantes, dermocausticité,…). Faites également un test dans le creux du coude pour vérifier l’absence d’allergie. Utilisées de manière consciencieuse, elles s’avèrent être un magnifique outil de « guérison ».

Plus loin que les maux de ventre

Si on veut aller plus loin que faire simplement de l’anti-symptomatique, il est intéressant de se questionner à la cause des maux de ventre présents. Le ventre étant notre deuxième cerveau (pourvu de son propre réseau de neurones), il est le siège de nos émotions : positives et négatives.

Il est donc judicieux de travailler sur les émotions négatives ressenties, vécues, enfouies (colère, tristesse, stress, anxiété, nervosité,…). En s’apaisant intérieurement, on soulage l’intestin, dont l’état n’est que le reflet de notre état psychique intérieur.

Prenez soin de vous. 🙂