Tu as peut-être lu ce mot dans un livre et tu ne sais pas ce qu’il signifie ? Il est vrai que la notion d’égrégore est rarement abordée et expliquée. Et pourtant, nous y sommes confrontés chaque jour, toute notre vie. L’égrégore : qu’est-ce que c’est, comment cela fonctionne, comment s’y relier ? Pars tout de suite à la découverte de cette notion spirituelle !

égrégore
L’article t’intéresse ? Épingle-le sur Pinterest pour le retrouver !
Qu’est-ce qu’un égrégore ?

Un égrégore est une entité psychique, un esprit de groupe, formé par la concentration de pensées de plusieurs individus. Il s’agit de l’ensemble des énergies cumulées de plusieurs personnes, portant sur une émotion, un but ou une croyance précise. C’est ce qui s’apparente de près à l’inconscient collectif ou à la mémoire collective.

Lorsque plusieurs personnes se focalisent ensemble sur un même objet, avec une même intensité, elles développent alors une énergie commune. L’égrégore s’appuie sur ce même principe. Rupert Sheldrake, biochimiste, parle de champ morphogénétique :  « Le ressenti d’un individu exerce une force sur celui de l’autre. Ce mouvement, par résonance, va influencer leurs comportements et leurs pensées ».

Il existe donc un égrégore pour toute notion, concept, croyance ou émotion : un égrégore d’amour, un égrégore de la colère, de la joie, mais aussi un égrégore du cancer, de la fibromyalgie, de la bonne santé, etc. La connexion à cet égrégore ne fait que renforcer sa maladie elle-même. C’est un cercle vicieux.

Comment fonctionne un égrégore ?

Un égrégore est nourri par les pensées des individus. Lorsque qu’une personne est dans l’amour, elle se connecte à l’égrégore d’amour. Lorsque qu’elle est en colère, elle nourrit l’égrégore de la colère. Et ainsi de suite.

Les mots provoquent une énergie. Il suffit en effet que l’on annonce à quelqu’un qu’il est porteur d’un cancer, pour qu’il se range directement dans la case des « cancéreux ». Sans même le savoir, il s’est connecté à l’égrégore du cancer, qui est nourri par les croyances et émotions (souvent  négatives) liées à cette maladie.

Un égrégore est nourri par les pensées des gens mais influencent aussi les pensées des gens. Si 10 personnes stressées sont mises dans une pièce et que l’on en a fait rentrer une onzième, il est fort probable que cette dernière se retrouve ne très peu de temps dans le même étant que les autres. C’est une influence inconsciente.

Alors, comment se relier aux « bons » égrégores ?

Il faut cultiver l’amour, la joie, la bonne humeur. En fait, plus on nourrit un état d’esprit et des émotions positives, plus on les attire. La notion d’égrégore rejoint ici la notion de loi d’attraction. Pour se relier à l’égrégore de l’amour par exemple, il suffit d’être dans l’amour. Cela ne signifie pas forcément « être amoureux », mais dire, penser ou faire les choses avec amour : tenir la porte à son voisin, aider une vieille dame à monter les escaliers, ne pas critiquer son collègue de travail, faire un compliment, être tolérante, etc.

L’égrégore est nourri pas la pensée, alors le premier pas est de PENSER avec amour. Rien ne sert de faire une bonne action si le cœur n’y est pas. Il est en effet inutile d’aider quelqu’un si votre seul but est d’obtenir quelque chose en échange…

À retenir

S’il y avait seulement trois points à retenir pour comprendre la notion d’égrégore,ce serait ceux-là :

1) L’égrégore est une entité psychique créée par la concentration de pensées de plusieurs individus.

2) Nos pensées nourrissent et entretiennent les égrégores.

3) Penser de façon positive développe les égrégores positifs  (d’amour, de joie,…), et cela influence inévitablement les autres.

Aller plus loin…

La magie des égrégores – Vincent Lauvergne

Formes-Pensées Tome 1 : Découvrir et comprendre leurs influences sur notre santé et notre vie – Anne Givaudan