L’endométriose est une pathologie que je vois de plus en plus en cabinet ces derniers temps dans le cadre d’un accompagnement en naturopathie. Et quelque part c’est une bonne nouvelle. Car cela signifie que les consciences s’ouvrent sur le fait que l’alimentation a un impact important dans cette pathologie, mais aussi que les médecines naturelles peuvent compléter un accompagnement médical classique. La naturopathie est en effet très adaptée dans le cas de l’endométriose car elle aborde le plan alimentaire (rééquilibrage, ajustements,…) mais peut aussi soulager les douleurs avec la phytothérapie ou l’aromathérapie, ou encore appréhender la gestion du stress et des émotions. Sans plus attendre, voici donc comment améliorer votre endométriose grâce à la naturopathie. 🌿

améliorer votre endométriose naturopathie solutions naturelles

Améliorer votre endométriose avec la naturopathie

1) Endométriose & rééquilibrage alimentaire

La naturopathie est une médecine holistique et le premier outil qu’elle utilise pour améliorer votre santé est l’alimentation. Hippocrate, père de la médecine, disait déjà 400ans avant JC : « Que l’aliment soit ton premier médicament ». En effet, pour améliorer votre endométriose, la première des choses à faire est de mettre en place un rééquilibrage alimentaire.

Lequel me direz-vous ? Un(e) naturopathe peut vous accompagner dans cette démarche, mais de façon générale, l’endométriose étant une maladie inflammatoire, il va falloir bannir de votre alimentation tous les aliments pro-inflammatoires. En priorité absolue, pour voir une amélioration de votre endométriose, il est nécessaire d’arrêter le gluten, les produits laitiers de vache, le sucre raffiné et les produits qui en contiennent. Le mieux est aussi de limiter la viande rouge, les plats préparés, les produits industriels et les graisses saturées. 🥐

Vous avez l’impression que tout vous est interdit ? Erreur ! Privilégiez simplement les produits bruts (non-transformés) : tous les fruits, tous les légumes, toutes les viandes blanches, tous les poissons, les œufs (de préférence bio), les légumineuses et les céréales & féculents sans gluten (riz, polenta, quinoa, millet, sarrasin, pomme de terre, patate douce, pain sans gluten, etc…).

Pour remplacer les produits laitiers de vache, optez pour des alternatives végétales : laits végétaux (lait de riz, de coco ou d’amande), crèmes végétales (crème de riz, de coco ou d’amande) et des yaourts végétaux (yaourt à base de lait de riz, de coco ou d’amande). Ou bien, optez pour des produits laitiers de brebis et de chèvre : fromages de brebis et de chèvre, et yaourts de brebis et de chèvre. Privilégiez les plats préparés maison plutôt qu’industriels, et limitez l’alcool, le tabac et le café (inflammatoires).

Enfin, augmentez votre consommation d’aliments riches en Oméga 3 : sardines, maquereaux, harengs, saumon, huile de colza, huile de noix, amandes et noix. Les Oméga 3 sont anti-inflammatoires et luttent contre l’endométriose. 💪

2) Endométriose, plantes & huiles essentielles

En parallèle d’un rééquilibrage alimentaire, le ou la naturopathe vous accompagnera également en phytothérapie (thérapie par les plantes) et en aromathérapie (thérapie par les huiles essentielles). Plusieurs solutions naturelles sont en effet très efficaces pour améliorer votre endométriose, diminuer les douleurs et réguler les hormones. En voici quelques unes (au choix).

🌿 Tisane de feuilles de Framboisier
Aussi appelée « herbe des femmes », les feuilles de framboisiers sont un puissant anti-inflammatoire. Elles soulagent les douleurs menstruelles, facilitent l’accouchement, améliorent la digestion (douleurs, ballonnements), régulent les hormones féminines, renforcent le système immunitaire, soulagent les irritations de la peau et stimulent le métabolisme. Vous les trouverez : en magasin bio, en herboristerie ou sur internet.
Mode d’emploi : verser 1 tasse d’eau frémissante sur 1 cuillère à café de feuilles séchées et laisser infuser pendant 10 minutes. Boire jusqu’à 3 tasses par jour.

🌿 Tisane d’Achillée Millefeuille
Antispasmodique efficace, l’achillée millefeuille possède un effet sur les muscles lisses de l’utérus. Anti-inflammatoire et relaxante, elle est capable de stopper en partie la production des œstrogènes, diminuant ainsi les variations hormonales sources de douleurs lors des menstruations. Elle est également conseillée pour faire baisser la fièvre ou améliorer les troubles digestifs. Vous la trouverez : en magasin bio, en herboristerie ou sur internet.
Mode d’emploi : verser 1 tasse d’eau frémissante sur 1 cuillère à café de plante séchée et laisser infuser pendant 10 minutes. Boire jusqu’à 3 tasses par jour.

🌿 Tisane d’Alchémille
L’alchémille est une plante parfaitement adaptée aux femmes. Elle lutte contre les règles douloureuses ou trop abondantes, contre le syndrome prémenstruel ou encore les affections vaginales. Elle stimule également la production de progestérone dont la carence augmente les saignements. Vous la trouverez : en magasin bio, en herboristerie ou sur internet.
Mode d’emploi : verser 1 tasse d’eau frémissante sur 1 cuillère à café de plante séchée et laisser infuser pendant 10 minutes. Boire jusqu’à 3 tasses par jour.

🌿 Huile essentielle de Basilic (Ocimum basilicum)
Si je devais vous conseiller qu’une seule huile essentielle pour l’endométriose, ce serait celle-ci. Antispasmodique puissant, l’huile essentielle de Basilic lutte en effet efficacement contre les spasmes et les douleurs liées aux règles. Elle est aussi calmante, sédative, antibactérienne, antivirale et antiseptique intestinale. Vous la trouverez : en magasin bio, en pharmacie ou sur internet.
Mode d’emploi : Par voie orale : prendre 1 goutte dans 1 c.à.c d’huile d’olive ou de miel, ou sur un comprimé neutre, 2 fois par jour. En application cutanée : diluer 2 gouttes dans 1 c.à.c d’huile végétale de votre choix. Masser la zone du bas-ventre. À renouveler toutes les heures jusqu’à amélioration.

Les autres huiles essentielles efficaces pour l’endométriose : l’Estragon (artemisia dracunculus), le Petit Grain Bigarade (citrus aurantium), la Bergamote (citrus bergamia) ou encore le Cyprès de Provence (cupressus sempervirens).

3) Endométriose & Compléments naturels

Le 3ème axe pour améliorer votre endométriose de manière naturelle grâce à la naturopathie est celui de la complémentation naturelle. Parmi les compléments naturels indispensables, on retrouve les compléments anti-inflammatoires qui viennent lutter contre l’inflammation de l’endométriose et donc diminuer les douleurs. Les plus connus sont :

→ Le curcuma
→ Les oméga 3
→ Le zinc
→ Les bourgeons de cassis

4) Endométriose & Gestion du stress

En naturopathie, l’alimentation et la santé naturelle sont indispensables pour accompagner une pathologie. En revanche, il y a un 3ème pilier tout aussi important : celui de la gestion du stress et des émotions. En effet, on sait aujourd’hui que le stress est un facteur aggravant de l’endométriose et des douleurs ressenties. Aussi, plus vous diminuerez votre état de stress (anxiété, colère, contrariété, irritabilité,…), plus vous améliorerez votre endométriose.

Comment diminuer votre stress ?

Plusieurs pistes s’offrent à vous (le mieux étant encore de les associer) :
Pratiquer une discipline qui vise à vous reconnecter à vous-même et à votre corps : sophrologie, méditation, yoga, Pilates, relaxation, cohérence cardiaque, marche consciente,…
Se complémenter en magnésium : beaucoup de gens en sont carencés et il est très efficace dans l’accompagnement à la gestion du stress. Vous le trouverez en pharmacie, en magasin bio ou sur internet.
S’accorder chaque jour un temps pour soi pendant lequel vous faites quelque chose qui vous procure du plaisir : lire un livre, cuisiner, prendre un bain, faire du sport, peindre, aller marcher dans la nature, vous vernir les ongles, boire un thé, voir une amie,… Ce temps peut varier d’un jour à l’autre (10 minutes le lundi, 1h00 le mardi, peu importe), l’essentiel est de vous accorder ce temps de plaisir chaque jour.
→ Enfin, le mieux étant de trouver la cause de votre stress et d’y remédier, pour régler le problème de fond.

5) Endométriose & Décodage biologique

« Nos maladies sont là pour nous guérir ». C.G Jung

Toute pathologie est issue de 3 facteurs : un facteur biologique (génétique, héréditaire, cellulaire,…), un facteur environnemental (alimentation, air, eau, hygiène de vie,…) et un facteur psychologique (émotions,…). C’est la co-présence de ces 3 facteurs qui provoque la maladie : « le mal-a-dit ».

Il est évident que vous ne pouvez pas modifier le facteur biologique. En revanche, pour améliorer votre endométriose, vous pouvez agir sur le facteur environnemental (ce que je vous ai proposé au début de cet article avec l’alimentation), mais aussi sur le facteur psychologique.

Qu’est-ce que le décodage biologique ? C’est un outil qui permet de décrypter le sens émotionnel d’un symptôme, d’une pathologie ou d’un organe touché. Chaque symptôme, chaque maladie, chaque organe étant relié à une émotion, un ressenti émotionnel, un sens psychologique. C’est un outil supplémentaire sur le chemin de la guérison. Pour mieux comprendre ce qu’est le décodage biologique, rendez-vous ici, sur le site du Dr Chloé Allard.

Décodage biologique de l’endométriose :

Avant toute chose, je tiens à préciser que tous les propos ci-dessous sont tirés des ouvrages cités en fin d’article et n’engagent que leurs auteurs. Ils sont là pour éclairer votre chemin de guérison, permettre des prises de conscience et la façon dont vous les interprétez n’appartient qu’à vous. ✨

L’utérus est l’organe de la nidation. Il symbolise le nid familial, la sécurité, le foyer, la chaleur et la famille. Un problème au niveau de l’utérus peut trouver sa cause dans un conflit avec l’une de ces notions.

Dans le cas précis de l’endométriose, il s’agit de fragments d’endomètre qui se développent à l’extérieur de l’utérus, en dehors de la localisation normale, ce qui signifie que le nid est ailleurs. On peut se demander si dans notre vie actuelle (amoureuse, familiale, professionnelle, lieu d’habitation,…), le foyer, la sécurité, le « nid » est ailleurs…

Le nid utérin symbolise également la maternité, la fertilité et la créativité. L’endométriose peut donc renvoyer à un refus inconscient de la maternité lié à des propres peurs inconscientes ou bien à des mémoires familiales (transmises par nos parents, grand-parents, arrière grand-parents…).

Exemples de peurs inconscientes et de mémoires familiales : peur que les conditions actuelles de vie ne permettent pas un accueil optimal de l’enfant à naître (ou mémoire familiale d’un enfant arrivé à un moment qu’il ne fallait pas), peur de ne pas être une bonne mère (ou mémoire familiale de difficultés maternelles), peur de perdre le bébé (ou mémoire familiale d’enfant mort jeune ou mort-né), peur de ne pas offrir un bon foyer à son enfant (ou mémoire familiale d’orphelin ou d’adopté), peur qu’un enfant vienne briser l’harmonie du couple (ou mémoire familiale d’un cas où l’enfant est venu briser le couple). Cette liste n’est pas exhaustive et le refus inconscient de la maternité peut trouver son origine dans de multiples causes non-citées ici.

Enfin, l’endométriose peut trouver sa cause dans une problématique avec la mère : ne pas savoir comment se positionner par rapport à elle, conflit avec la mère, peur de la décevoir, peur de ne pas être à sa hauteur,… 

Si ce sujet vous intéresse, je vous recommande Décodage biologique des maladies de Christian Flèche, ainsi que le Grand Dictionnaire des Malaises et des Maladies de Jacques Martel. Un livre très complet sur la symbolique de toutes les pathologies, tous les organes et tous les symptômes. 

J’espère que cet article vous permettra d’améliorer votre endométriose. Que votre chemin s’éclaire et que votre corps de femme devienne se sanctuaire sacré où jadis la vie est née. 💛


blog naturopathie

Caroline Savoldelli
Naturopathe, Thérapeute énergétique, Auteure
Yoga & Séjours bien-être
www.caroline-savoldelli.com