Si vous me suivez régulièrement sur mon compte Instagram, vous devez savoir que j’aime beaucoup la nature. Non seulement, elle nous offre toute l’année et à travers le monde entier des paysages splendides, des remèdes naturels pour nous soigner, des aliments pour nous nourrir, mais surtout elle nous permet de respirer de l’oxygène, et donc d’être en vie.

action écologique nature
@ Pinterest

Pour ceux qui pourrait prétendre ne pas savoir, les végétaux absorbe le gaz carbonique (CO2), que nous rejetons en expirant, et libère, dans l’atmosphère, l’oxygène (O2) que nous absorbons en inspirant. C’est ce que l’on appelle la photosynthèse. Aussi, notre survie dépend entièrement de la présence de végétation sur notre planète.

1 + 1 = 60 Millions d’habitants

Il est grand temps d’arrêter de fermer les yeux, d’ignorer et de se convaincre que nous n’avons aucun pouvoir à notre échelle. L’heure est venue de prendre son courage à deux mains, d’agir ensemble, de faire ce qui est possible à son degré. Oui l’action d’une seule personne a des effets bénéfiques. Et chaque petits êtres humains isolés, additionnés un à un, forment une masse importante.

C’est comme si le petit ruisseau en haut d’une montagne se disait qu’il est inutile de couler car à lui seul, il n’arriverait pas à approvisionner en eau la grande ville au fond de la vallée. C’est un raisonnement qui manque d’espoir, d’ouverture d’esprit et de courage. Car l’ensemble des petits ruisseaux de toutes les montagnes environnantes, en se rejoignant, forment la grande rivière qui, elle, approvisionne en eau la grande ville dans la vallée.

citation écologie
@ Mr Mondialisation

Un retour en arrière est possible

L’activité de l’Homme a déjà eu de nombreuses conséquences néfastes sur la nature:

Érosion et pollution des sols dues à l’agriculture intensive, à la déforestation ou à l’activité industrielle.

Pollution des eaux de surface et des eaux souterraines (activité industrielle, agriculture intensive, utilisation de pesticides, de médicaments, de métaux lourds, etc.) entraînant la mort de plusieurs espèces animales et végétales.

Diminution de la ressource en eau (réchauffement climatique).

– Pollution de l’air : gaz chimiques toxiques (industrie, moteurs), particules en suspension (travaux publics, nettoyage), gaz à effet de serre (transports, élevages, industries), métaux lourds (industrie). La présence de polluants dans l’air en grande quantité entraîne une réduction de la photosynthèse, une modification du climat local et la mort de certaines espèces animales ou végétales.

Fonte des glaciers : En Antarctique par exemple, le rythme de la fonte des glaciers à tripler en seulement 10 ans !

– Etc…

fonte des glaciers - nature
@ Pinterest

A terme, la modification de tous ces écosystèmes pourrait aboutir à la mort de plusieurs centaines d’espèces animales et végétales, à une modification complète du climat dans certaines régions du globe (désertification, inondation), à une modification du niveau des océans, et à terme à la disparition de l’espèce humaine.

Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour la nature !

Mais un retour en arrière est possible ! C’est le moment de se recentrer sur soi pour redécouvrir sa conscience écologique. Car, par instinct de survie, nous possédons tous cette capacité à faire le bien autour de soi, pour les autres et pour la nature. A notre échelle, il existe une multitude d’actions réalisables pour limiter l’impact de l’homme sur la nature. Il faut simplement rassembler sa volonté, son intelligence et avoir une prise de conscience que notre comportement actuel, s’il n’est pas modifié, continuera de provoquer la destruction lente et progressive de notre environnement et de nous-mêmes.

      • Diminuer la quantité de déchets produits :

– Recycler (verre, papiers, cartons, ampoules, piles, matériel électro-ménagers, etc..)

–  Faire ses courses avec un panier en osier ou un sac en tissu, ne plus utiliser de sachets plastiques, acheter en vrac avec ses propres contenants, etc…

– Dans la salle de bain : se démaquiller avec des cotons lavables, utiliser une brosse à dent en bambou (recyclable), acheter des produits contenus dans des flacons de verre, etc…

– Installer un composteur dans son jardin pour les détritus organiques (épluchures, …).

– Acheter pour bébé des couches lavables.

– Donner une seconde vie aux objets (meubles, habits, objets de la maison,…) en les donnant à des associations qui les récupèrent, les remettent en état et les revendent

– Pour s’aider dans cette démarche, on peut s’offrir un super livre sur le sujet : J’arrête de surconsommer de Marie Lefevre & Herveline Verbeken. Ou bien Zéro Déchets de Béa Johnson.

recyclage objets ecologie nature
@ Pinterest

     • Vivre grâce aux énergies naturelles et renouvelables

– Panneaux solaires, éolienne, puits canadien, citernes récupératrices d’eau de pluie, …

      • Préserver les ressources :

– Dans la maison : Couper l’eau sous la douche lorsque l’on se savonne ou que l’on se brosse les dents. Éteindre la lumière lorsque l’on quitte une pièce. Installer un compte gouttes pour arroser le jardin.

– En voiture : Faire un trajet court à pied plutôt qu’en voiture (et en plus c’est bon pour la santé). Privilégier le covoiturage ou les transports en commun. Au dessus de 60km/h, mettre la climatisation est plus économique que circuler fenêtres ouvertes, et inversement.

– A table : Consommer des aliments (légumes, viandes, poissons, miel, etc…) issus de l’agriculture biologique, raisonnée ou locale (non issus de l’agriculture intensive, qui pollue énormément l’air, l’eau et les sols).

      • Autres actions positives pour la nature :

– Ne pas détruire les plantes et les végétaux lorsque l’on est dans la nature.

– Planter dès que l’on peut une fleur ou un arbre.

– Respecter la nature tout simplement.

tag mur fleurs nature écologie
@ Pinterest

Pour finir, je vous laisser avec cette vidéo très réaliste et pragmatique, ainsi qu’avec 3 citations qui me plaisent particulièrement. 😉

  

« Quand le sang de tes veines retournera à la mer, et que la terre de tes os retournera dans le sol, alors peut-être te rappelleras-tu que cette Terre ne t’appartient pas, mais que c’est toi qui appartient à cette Terre. » (Proverbe Indien)

« Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors le visage pâle s’apercevra que l’argent ne se mange pas. » (Sitting Bull – Amérindien)

« Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants. » (Antoine de Saint-Exupéry)

PS : Si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à liker le petit cœur juste en dessous à gauche et à partager l’article sur les réseaux sociaux, pour informer vos proches.  #EveilDesConsciences.

Laisser un commentaire